H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    La liste des douze nouveaux présidents des régions vient d’être achevée. À part égale, les régions sont présidées par des élus du RNI, du PAM et de l’Istiqlal, les trois partis arrivés premiers aux élections du 8 septembre. Une seule femme a décroché une région. Il s’agit de M’baka Bouaida qui dirigera pour un deuxième mandat la région de Guelmim Oued-Noun.

    Crédits: H24 Info

    Avec la nomination, ce mercredi 22 septembre, de Abdellatif Maazouz (Parti de l’Istiqlal) à la tête de la région Casablanca-Settat, les douze présidents des régions sont désormais connus. Il en ressort d’abord une répartition à part égale entre les trois partis de la coalition gouvernementale.

    En effet, Maazouz qui a occupé le poste de ministre délégué auprès du chef de gouvernement chargé des Marocains résidant à l’étranger dans le gouvernement de Abdelillah Benkiran, est l’un des quatre présidents des régions sous les couleurs du parti de l’Istiqlal. Plus au sud, deux Istiqlaliens ont conservé leurs places. Sans surprise, Hamdi Ould Rachid, a brigué un second mandat à la tête de la région de Laâyoune- Sakia El Hamra et Yenja El Khattat a été réélu à Dahla-Oued Eddahab, une région que tenait à conserver le parti.

     

    Lire aussi: Gouvernement: Akhannouch annonce une coalition composée du RNI, PAM et de l’Istiqlal

     

    Le parti nationaliste a aussi réalisé une percée dans la région de région Fès-Meknès, où le bâtonnier Abdelouahed El Ansari a été élu nouveau président du conseil, avec 61 des 69 voix que compte le Conseil régional.

    Un quatre-quarts régional

    Le Rassemblement national des indépendants (RNI) a lui aussi décroché la présidence dans quatre régions. D’abord avec la réélection de M’barka Bouaida ancienne ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération dans le second gouvernement Benkirane. Elle est d’ailleurs la seule femme à présider une région.

    Karim Achengli, président sortant de la Chambre de commerce, d’industrie et des services du Souss-Massa a décroché la présidence de la région, en raflant les 57 voix que compte le conseil régional. Candidat unique, l’ancien président de la chambre de commerce, d’industrie et de services de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Omar Moro a été élu à la tête de la région, en obtenant 56 sur 61 voix.

    Le Rniste Hro Abrou a quant à lui décroché la présidence de la région de Derâa-Tafilalet. Seul candidat, Abrou a récolté les 43 voix des membres du Conseil de la région et succède ainsi à El Habib Choubani (PJD).

    Le quatre-quarts gouvernemental est complété par les régions de Rabat-Salé-Kénitra, de l’Oriental, de Marrakech-Safi, et de Béni Mellal-Khénifra, présidées par des élus du Parti authenticité et modernité (PAM).

    Rachid El Abdi, candidat unique a été élu nouveau président du conseil de la région de Rabat-Salé-Kénitra, en obtenant 63 sur les 73 votes exprimés. L’ancien chef du groupe parlementaire du PAM au sein de la Chambre des représentants, succède à Abdessamad Sekkal (PJD).

     

    Lire aussi: Majorité: Akhannouch promet un gouvernement de «compétences»

     

    À Oujda, Abdennbi Bioui a conservé son poste, après l’obtention de 49 voix sur les 51 que compte le Conseil. Bioui, seul candidat à s’être présenté, avait été condamné en 2019 à deux ans de prison ferme en appel, tout comme le président istiqlalien de la commune d’Oujda. Les deux hommes demeurent libres en attendant un arrêt de la Cour de cassation.

    Mission tout aussi facile (56 voix sur 57) pour le PAMiste Adil Barakat, nouveau président de la région Béni Mellal-Khénifra.

    Autre candidat unique, Samir Koudar, membre du bureau politique du PAM a décroché la région de Marrakech-Safi. En récoltant les 75 voix du Conseil, Koudar succède au PAMiste Ahmed Akhchichen, ancien ministre de l’éducation nationale dans le gouvernement El Fassi.

    Share.

    Comments are closed.