RAM-AMPL: les pilotes rejettent l'accord du 14 août

à 17:32

La crise entre la Royal Air Maroc et l’association marocaine des pilotes de ligne risque de reprendre de plus belle. Les pilotes ont refusé de signer l’accord présenté par le bureau exécutif de l’association.

Sur un total de 426 membres de l’association marocaine des pilotes de ligne (AMPL), 359 pilotes, soit 84%, ont voté contre la convention, à laquelle le bureau directeur de l’association avait donné son accord de principe il y a quelques semaines.

Réunis ce vendredi pour en débattre, les pilotes ont rejeté l'accord soumis par Royal Air Maroc car ses termes ne répondent pas à leurs attentes. Un précédent communiqué de La RAM et de l’AMPL avait annoncé que les deux parties avaient conclu «un accord de consensus» et rétabli «le climat de confiance».

Après plusieurs jours de grève et d’une centaine de vols annulés, un accord avait été scellé le 14 août. Concernant l'augmentation salariale, l'accord propose une hausse allant de 4.500 à 5.200 dirhams pour les pilotes et de 3.000 à 3.500 dirhams pour les copilotes. Les pilotes réclamaient au début une augmentation de salaire annuelle de 15.000 dirhams pour eux et de 10.000 dirhams pour les copilotes.

Lire aussi : Mais que réclament (réellement) les pilotes de la RAM ?

Le cahier revendicatif de l’AMPL incluait aussi la réouverture de l'école des pilotes, fermée en 2014 et de réduire le nombre de jours de travail par mois, leur permettant de bénéficier de quatre jours de repos consécutifs, au lieu de deux actuellement.