Quand Hammouchi a failli devenir un agent de la CIA

à 12:32

Selon plusieurs de ses collaborateurs, Abdellatif Hammouchi, patron de la DGSN et de la DGST a accompli ce qui n’a pas été fait en plusieurs décennies au sein de la DGSN. Ses compétences lui ont même valu de taper à l'œil du patron de la CIA.

Premier flic du Maroc et premier agent du renseignement, Abdellatif Hammouchi a assuré un cumul de postes inédit dans l'histoire sécuritaire du Maroc. Après des études de droit à Fès, il effectue un service civil au cabinet du secrétaire général du département de l’Information, alors lié au ministère de l'Intérieur. Là-bas, il se fera remarquer pour son analyse pertinente et sa maîtrise des mouvances islamistes et organisations jihadistes.

Selon la parution de cette semaine de l'hebdomadaire Jeune Afrique, ses compétences ont même eu un écho à l'étranger. George Tanet, directeur de la CIA de 1997 à 2004, lui aurait proposé un haut poste au quartier général de la Centrale d'intelleainsi que la nationalité américaine. Une offre qu'il refuse en déclarant "Marocain je suis né, marocain je resterai, marocain je mourrai".

Le dernier témoignage en date de la compétence des services marocains a d'ailleurs été livré par les autorités sri-lankaises qui ont tenu à remercier le Maroc pour leur avoir communiqué les identités et photos des auteurs des attentats survenus sur leur sol en avril.