Près d’une centaine d’élus locaux traduits devant la justice

709

82 membres et présidents de conseils communaux du royaume ont été traduits devant la justice, selon Al Akhbar qui cite un rapport du ministère de l’Intérieur.

Un grand nombre de présidents et membres de communes rurales du royaume sont poursuivis devant la justice. C’est ce que rapporte Al Akhbar dans son édition du mercredi 6 novembre.

Le quotidien arabophone, qui cite un rapport du ministère de l’intérieur, a fait savoir que 82 membres de conseils communaux, dont 33 présidents, 15 vice-présidents, et 34 membres, ont été traduits devant la justice pour des affaires financières. Al Akhbar ajoute également que 26 jugements ont été prononcés à l’encontre de plusieurs présidents et vice-présidents de communes.

Dans le même contexte, le journal arabophone rappelle, par ailleurs, que la Chambre criminelle chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Casablanca a condamné, Zine El Abidine El Houass, l’ancien maire de la commune rurale de Had Soualem, à sept ans de prison.

Le député du parti de l’Istiqlal était poursuivi depuis un an pour corruption, détournement de fonds publics, trafic d’influence et faux et usage de faux avec abus de pouvoir.