Meurtre d'une femme violée à Rabat: la DGSN arrête huit complices

à 18:08
DR.

La Direction général de la sûreté nationale a annoncé avoir arrêté huit personnes dans le cadre de l’affaire de l’homicide volontaire d'une femme à Rabat. Ils sont poursuivis pour non dénonciation d'un crime et non-assistance à personne en danger.

La DGSN poursuit toujours ses investigations, menées par les services de la préfecture de police de Rabat, suite à l'homicide volontaire d'une femme ayant fait l’objet d’une vidéo relayée sur les réseaux sociaux montrant un viol avec violence. Le service préfectoral de la police judiciaire de Rabat a arrêté huit autres individus pour leur implication présumée dans des actes criminels liés à la non dénonciation d’un crime et non-assistance à personne en danger.

Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), les mis en cause, âgés entre 33 et 61 ans, ont été interpellés dans le cadre de cette affaire après la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo montrant l’agression physique et sexuelle qui a conduit à la mort de la victime. Les recherches ont permis d'identifier la personne impliquée dans le tournage de cette vidéo et qui s'est avéré en détention dans le cadre d’une autre affaire pénale, indique le communiqué de la DGSN.

Lire aussi: La DGSN réagit à la vidéo du viol d'une femme à Rabat

Les investigations de la PJ de Rabat ont aussi permis d’identifier sept autres mis en cause, dont certains ont assisté à l’agression sans porter assistance à la victime et d’autres ont reçu la vidéo et connaissaient ses circonstances mais n’ont pas avisé les autorités compétentes, a précisé la même source. Les mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent pour déterminer les tenants de ces actes criminels et identifier d’éventuels autres complices.