Les médecins du Public décident la suspension des opérations chirurgicales dès la fin du mois

50

Les médecins du secteur public ont décidé de suspendre toute opération chirurgicale à partir du 31 décembre tant que le gouvernement n’aura pas répondu à leurs exigences. 
Cette décision intervient en réaction des réductions de salaires des médecins décidées par le gouvernement le mois dernier. Selon l’édition du mercredi 6 décembre du quotidien Al Massae, le syndicat indépendant des médecins du secteur public voit cette décision du gouvernement comme une provocation et considère qu’elle représente un abus de pouvoir surtout que le moral des médecins est au plus bas ces derniers temps.
 
Lire aussi: Une série de grèves prévue par les médecins du public
 
En réaction, les médecins ont décidé de suspendre toute opération chirurgicale tant que le gouvernement n’aura pas répondu à leurs exigences. Ils réclament des équipements et des moyens logistiques nécessaire au traitement des cas urgents. Dans le cas contraire, aucune opération chirurgicale n’aura lieu à partir du 31 décembre, précise Al Massae.
 
Lire aussi: Les médecins en grève ce mardi dans tous les hôpitaux
 
Pour rappel, le président du Syndicat indépendant des médecins du secteur public, Alaoui Montadar avait également annoncé qu’une grève sera organisée les 28 et le 31 décembre prochains. L’arrêt de travail concernera tous les établissements de santé publics à l’exception des urgences. Toutes les consultations médicales seront par ailleurs suspendues du 10 au 14 décembre, ce que le syndicat a nommé «la semaine de la colère».