Les laboratoires menacent d’arrêter la production de certains médicaments

à 11:51

Les relations entre le ministère de la Santé et le lobby des laboratoires pharmaceutiques sont tendues. Ces derniers menacent de retirer plusieurs médicaments du marché. Les détails.

Le bras de fer entre le ministère de la Santé et les laboratoires pharmaceutiques perdure et frôle le point du non-retour. Les laboratoires ont menacé de cesser d’approvisionner les pharmacies en médicaments, rapporte Al Massae dans son édition du mercredi 15 mai. Selon la même source, il s’agit des «médicaments des pauvres»,  dont le prix ne dépasse pas quelques dizaines de dirhams et soigne des maladies graves.

La menace des laboratoires se justifie, selon Al Massae, par le coût de production de certains médicaments qui dépasse de loin leur prix de vente en pharmacie, ce qui constitue une perte colossale pour eux. Le quotidien ajoute que le département d’Anas Doukkali s’est montré compréhensif, mais n'a pris aucune mesure malgré l’insistance des laboratoires.

 

Lire aussi: Pénurie: 160 médicaments indisponibles dans les pharmacies marocaines

 

Selon le quotidien arabophone, la menace brandie par les pharmaciens et laboratoires face au ministère est par la faillite qui menace certains producteurs de médicaments. Parmi les médicaments en cause, on retrouve un traitement de la thyroïde et les goitres pour 6 dirhams et un anticoagulant. Ce dernier coûte 700 dirhams en réalité, mais n’est vendu qu’à une dizaine de dirhams.