Le boycott des examens respecté à 100% par les étudiants en médecine

à 14:02
Photo d'illustration

Le boycott des examens par les étudiants en médecine a été respecté à 100% dans toutes les facultés du Maroc. Un coupe dur pour Amzazi. 

Selon plusieurs sources concordantes, la coordination des médecins au Maroc a maintenu le boycott des examens. Les étudiants en médecine de Fès, Rabat, Casablanca, Oujda, Marrakech et Tanger ne se sont pas présentés ce lundi 10 juin aux examens.

 

Des photos circulant sur les réseaux sociaux montrent des parents d'élèves participant à des sit-in de soutien aux grévistes devant les facultés de médecine, notamment à Casablanca. Les parents appellent le ministère de l'Education nationale à maintenir le dialogue et satisfaire les revendications des grévistes.

 

 

Pour rappel, les ministères de l'Enseignement et de la Santé avaient déclaré être arrivés à un accord en 14 points avec les étudiants en médecine, hier dimanche 9 juin. Dans un communiqué conjoint, les deux départements ont expliqué que l’accord porte, entre autres, sur l’instauration d’un examen national de qualification "dont l’organisation ne diffère pas des examens cliniques actuels". Ainsi que sur l’augmentation graduelle des postes destinés au concours de médecins internes et la suppression de la mention des diplômes de docteur en médecine, en pharmacie et en médecine dentaire, en plus de l’accès des étudiants à l’AMO.
Cet accord porte également sur l’obligation pour les facultés de médecine privées créées dans le cadre de partenariat de se doter de leur propre centre hospitalier "au moment de l’obtention de l’autorisation du ministère de l’Enseignement supérieur". Lors de cette rencontre, les ministères ont demandé aux étudiants de cesser leur mouvement de boycott, mais ces derniers ont refusé.