La revue de presse du mercredi 4 mars 2020

DR.

Pour un gestion novatrice de la question migratoire, Le PPS veut élargir l’incompatibilité avec la fonction gouvernementale, Le spectre de la soif…Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi. 

Le Matin
Pour une gestion novatrice de la question migratoire

Les ministres des Affaires Étrangères des pays de la Méditerranée Occidentale ont appelé, à Marrakech, à la nécessité d’œuvrer de concert et dans un esprit de partenariat pour une gestion efficace, novatrice, responsable et mutuellement bénéfique de la migration et la mobilité. Dans la Déclaration finale ayant sanctionné les travaux de la 8-ème Conférence Ministérielle du Dialogue 5+5 sur la Migration et le Développement, tenue les 01 et 02 mars dans la cité ocre, les ministres ont réaffirmé leur volonté commune de continuer à travailler sur la base d’une approche globale, concertée et équilibrée du Dialogue en matière de traitement de la problématique migratoire, basée sur la responsabilité équitablement partagée et la solidarité agissante, en vue d’une meilleure gestion des flux migratoires. Ils ont également mis en avant la nécessité de mettre en place un espace régional de dialogue et de coopération en matière de migration et de développement qui peut contribuer à la dynamique internationale dans le domaine de la migration.

Le PPS veut élargir les cas d’incompatibilité avec la fonction gouvernementale.

Les parlementaires du Parti du progrès et du socialisme (PPS) à la Chambre des représentants ont déposé une nouvelle proposition visant à élargir la liste des incompatibilités avec la fonction de membre du gouvernement. A travers cette proposition, le PPS entend modifier la loi organique numéro 065.13, notamment les cas d’incompatibilité avec la fonction gouvernementale et les règles relatives à la limitation du cumul des fonctions. Le parti veut élargir les incompatibilités prévues par ladite loi pour y inclure la présidence d’une chambre professionnelle, d’une commune ou d’un conseil provincial ou préfectoral, expliquant cela par l’importance de la responsabilité assumée par les membres du gouvernement, notamment au niveau de la gestion de la chose publique sur le plan national.

L’Economiste
Le spectre de la soif

Le spectre de la soif pointe dans certaines régions du pays. Le Haouz fait figure de la zone la plus menacée. La situation des barrages, et nappe phréatique y est déjà annonciatrice d’une pénurie de la ressource hydrique. Bien que le pays s’est lancé très tôt dans la construction des barrages, le volume des réserves a peu évolué: environ 18 milliards de mètres cubes par année de bonne pluviométrie. Or, celle-ci varie entre 50 et 150 milliards de m3 par an. Durant la période estivale, le déficit hydrique frappe généralement certaines zones dotées de systèmes locaux d’approvisionnement, selon des spécialistes. Or, le cumul d’années de sécheresse a fait que la réserve par habitant et par an a été réduite de moitié sur les 3 dernières décennies : 700 m3 contre 1300.

L’OCP mobilise ses troupes pour ses communautés.

Agriculture, économie solidaire, industrie, sport, culture… 5.500 collaborateurs de l’OCP se sont engagés au cours des deux dernières années pour co-développer un écosystème local et incuber les initiatives de création d’emploi. Ils ont totalisé 16.600 jours de volontariat pour soutenir plusieurs projets et actions sociales. Le groupe phosphatier a opté pour cette démarche partant de l’idée de pousser ses collaborateurs à s’impliquer dans leur communauté à travers des actions de volontariat touchant à la formation, l’accompagnement des associations ou encore l’entrepreneuriat.

Aujourd’hui Le Maroc
Plus de 21 MDH pour le Désenclavement aérien de la région du Souss.

En partenariat avec la compagnie aérienne Air Arabia, le conseil régional du Souss-Massa alloue une subvention annuelle de 21,3 millions DH (MDH) pour le renforcement des connexions aériennes avec les autres régions du Royaume, dont 15 millions DH réservés à la desserte de Rabat et 6,3 MDH à Tanger. Le conseil fait du désenclavement aérien de la région du Souss l’une de ses principales priorités et vient d’approuver lundi lors de sa session ordinaire la modification de deux conventions de partenariat conclues avec la compagnie low cost Air Arabia. Il entend ainsi démocratiser le transport aérien et mieux désenclaver Agadir.

Voitures hybride et électrique: Des ventes toujours faibles.

Le segment hybride et électrique au Maroc. Bien que disposant d’un parc automobile encore tourné vers les motorisations thermiques, le marché marocain voit émerger un segment électrique et hybride. En effet, des modèles hybrides ou électrifiés ont été proposés aux clients marocains par plusieurs importateurs de marques automobiles durant ces 5 dernières années. Les volumes de vente restent faibles : 1.958 véhicules électrifiés vendus en 2019 (0,5% du marché total), avec une progression de 71% par rapport à 2018.

Al Bayane
Rabat : Près de 15.000 interventions de la Protection civile en 2019.

Le commandement provincial de la Protection civile à Rabat a mené un total de 14.883 interventions en 2019, selon des données dévoilées à l’occasion de la Journée internationale de la protection civile (1er mars). Les interventions ont porté sur 14.073 opérations d’assistance via ambulance, 617 interventions de lutte contre des incendies, 193 opérations d’assistance à personnes en danger et 963 opérations pour assurer la sécurité pendant les grands évènements et manifestations. La célébration de cette journée s’inscrit dans le cadre des « Portes ouvertes » organisées par la Direction générale de la Protection civile au sein des unités de Protection civile du Royaume, dans le but de promouvoir les initiatives d’intervention de la protection civile dans le domaine des secours et du sauvetage et d’initier le grand public à ses missions, mais aussi aux gestes de premiers secours et à la responsabilité citoyenne.

Dialogue 5+5 sur la Migration et le Développement : Une Feuille de route opérationnelle

Les ministres des Affaires Étrangères des pays de la Méditerranée Occidentale ont adopté, lundi à Marrakech, une « Feuille de route » pour l’opérationnalisation des conclusions de la 8ème Conférence Ministérielle du Dialogue 5+5 sur la Migration et le Développement, tenue les 01 et 02 mars courant dans la cité ocre. Cette feuille de route, qui vise à assurer le suivi des recommandations de la Déclaration de cette conférence ministérielle et à traduire ce document en projets concrets et des programmes pratiques, couvre cinq axes majeurs à savoir : politiques en matière de migration, mobilité et migration régulière, migration et développement, intégration des migrants et migration irrégulière, trafic des migrants et traite des êtres humains et suivi et mise en œuvre.