La banque populaire continue sur sa lancée au premier semestre de 2019

La banque populaire continue sur sa lancée et réalise de très bonnes performances au terme du premier semestre de 2019. 

La banque populaire a réalisé un résultat net bancaire de 8,8 milliards de dirhams, tandis que les dépôts du groupe s’établissent à 286 milliards de dirhams.

Concernant les crédits, ils ont augmenté de 1,2% à 247 milliards de dirhams. Le groupe porte donc son total encours de crédits à plus de 221 milliards de dirhams. Pour ce qui est du résultat net consolidé, il a affiché une croissance de 2,4 % à 2 MMDH.

Le résultat net part du groupe, quant à lui, affiche un progression de 5,5% et s’établit à 1,6 milliard de dirhams au titre de la même période.

Par ailleurs, la BP a également enregistré une bonne progression de ses activités bancaire au royaume. Les activités de marché croissent de 14%, tandis que l’activité d’intermédiation affiche une évolution positive avec une marge clientèle en hausse de 4,2%.

Les dépôts du BP, quant à eux, ils s’établissent à plus de 242 milliards de dirhams grâce à une collecte additionnelle de plus de 4 milliards de dirhams sur le marché des Marocains du monde, mais également sur le marché des particuliers. Cela a permis à la banque d’enregistrer une évolution de 25 pdb de part de marché.

La marge de la banque sur les commissions en lien avec l’amélioration significative de l’équipement a aussi enregistré une hausse de 6,2%.

 

Lire aussi: La banque populaire assure un niveau de disponibilité de 95%

 

Concernant, les filiales spécialisées et internationales, elles affichent un PNB en évolution de 14% et contribuent à plus de 38% au PNB du groupe. Le PNB des filiales en Afrique subsaharienne évolue également de 8,3%, profitant du dynamisme de l’activité d’intermédiation bancaire des Banques Atlantique avec une croissance de +2% sur les dépôts et de +4% sur les crédits.

Notons également que la banque populaire a amélioré son taux de couverture du risque en renforçant sa provision pour les risques généraux de plus de 550 millions de dirhams.