Inondations à Tétouan: l’ONDH dénonce l’absence des responsables locaux

873
DR.

De fortes pluies ont touché la ville de Tétouan hier, faisant d’importants dégâts. Mais alors que l’entraide entre habitants a été remarquable, l’absence des élus locaux l’a été aussi, dénonce Mohamed Benaïssa, président de l’Observatoire du Nord des droits de l’Homme (ONDH).

«Quelques 275 maisons ont été touchées par les inondations survenues 1er mars dans la ville de Tétouan, de plus, 11 voitures légères ont été emportées par les eaux et les murs extérieurs de certains établissements et autres dépendances ont partiellement été détruits», indiquait un communiqué des autorités de la province de Tétouan.

Toujours selon la même source, «toutes les ressources humaines et logistiques nécessaires ont été mobilisées afin de faire face à cette situation exceptionnelle, atténuer les effets des inondations, préserver la sécurité et les biens des citoyens et rétablir la fluidité de la circulation».

Un constat rejeté par l’Observatoire du Nord des droits de l’Homme (ONDH) qui dans un communiqué publié dans la soirée du lundi, dresse un tout autre constat fait sur la base des tournées effectuées par ses membres.

بلاغ بخصوص فيضانات تطوان
حضرت هشاشة البنية التحتية وغابت المسؤولية
تعيش مدينة تطوان والنواحي، منذ يوم الاثنين 1 مارس…

Posted by ‎مرصد الشمال لحقوق الإنسان _المغرب ONDH Maroc‎ on Monday, March 1, 2021

Contacté par H24Info, Mohamed Benaïssa, président de l’ONDH, affirme que les dégâts sont plus importants que ceux annoncés, étant donné que «les inondations ont touché plusieurs quartiers populaires de la ville dont l’infrastructure ne peut faire face à des pluies comme celles d’hier».

«Ces habitations sont construites sur un courant d’eau important», fustige le président qui tient pour responsables les élus locaux qui «en plus ont déserté les rues alors que les citoyens étaient livrés à leur propre sort».

«Cela démontre la façon dont sont gérées les catastrophes de ce genre par nos responsables», dénonce Mohamed Benaissa, soulignant toutefois que «sans l’entraide entre habitants, les dégâts auraient été certainement plus conséquents».

 

Lire aussi: Diapo/vidéo. La ville de Tétouan inondée par de fortes pluies

 

Par ailleurs, l’ONDH tient également pour responsable la société de distribution d’eau potable et d’électricité, ainsi que de la collecte et du traitement des eaux usées de la ville, Amendis, qui facture de «très mauvais services».

Pour rappel, de fortes pluies se sont abattues lundi sur la ville de Tétouan, avec un cumul de 100 mm entre 07H et 16H. D’importants dégâts ont alors été constatés, comme en atteste les images impressionnantes partagées sur les réseaux sociaux.