Hausse des prix des huiles de table: la fédération des associations de consommateurs monte au créneau

306

La Fédération Nationale des Associations du Consommateur (FNAC) demande au  Conseil de la concurrence d’ouvrir une enquête après la hausse fulgurante des prix des huiles de table.

Sur la base d’une enquête réalisée sur le terrain, la Fédération Nationale des Associations du Consommateur (FNAC) confirme une hausse «fulgurante» des prix des huiles de table à travers tout le royaume, aussi bien chez les détaillants que les grossistes, indique un communiqué de la fédération.

Ainsi, la FNAC «demande au Conseil de la concurrence de jouer le rôle qui lui est assigné et d’activer la loi n ° 104.12 relative à la liberté des prix et de la concurrence», lit-on dans le communiqué. La fédération demande dans ce sens aux «différentes agences concernées» d’ouvrir «une enquête approfondie, urgente et rapide sur l’accord passé entre les fournisseurs de ce produit».

 

Lire aussi: Hausse des prix des huiles de table: «le gouvernement doit intervenir», selon Ouadie Madih

 

L’enquête devra néanmoins être accompagnée de mesures pour la subvention de ce produit essentiel pour le consommateur marocain, estime la FNAC. Tel que demandé précédemment par le président de la fédération, Ouadie Madih, le gouvernement doit «définir le prix de ce produit essentiel jusqu’à ce que le problème s’atténue, d’autant plus que le mois de Ramadan approche».

À noter que les appels au boycott des huiles de table inondent les réseaux sociaux depuis un peu plus d’une semaine. Les internautes dénoncent une augmentation de près de 20% du prix de cette denrée essentielle. L’augmentation constatée ces derniers jours est de près de 10 DH sur les bouteilles de 5 litres d’huile de table.