Hammouchi ordonne une enquête au sujet des graves accusations d’un informateur de la police

11951

Le directeur générale de la sûreté nationale, Abdellatif Hammouchi a ordonné l’ouverture d’une enquête sur les accusations graves portées par un informateur de la police contre des responsables sécuritaire de la ville de Salé.

Des scandales à la pelle ont été révélés par un informateur de la police à Salé, rapporte Al Massae dans son édition du week-end du 9/10 mars 2019. Ces accusations ont été portées par un informateur dans une vidéo partagée sur les  réseaux sociaux contre les hauts-responsables sécuritaires de la police judiciaire de Salé. Al Massae ajoute que la Direction générale de la sûreté nationale a diligenté une enquête administrative et judiciaire sur ce sujet.

D’après Al Massae, l’informateur demande dans la vidéo d’être protégé des menaces le ciblant lui et les membres de sa famille à cause des services qu’il a rendu en tant qu’informateur. Ce dernier a déclaré qu’il a des enregistrements sonores qui prouvent la véracité de sa version. L’informateur cite aussi les noms de plusieurs policiers qui ont perçu des pots-de-vin de la part de trafiquants de drogue et revendeurs illégaux d’alcool dans le quartier d’Oulad Moussa à Salé, un point noir sécuritaire.

L’informateur accuse plusieurs hauts responsables de la police de Salé de l’avoir abandonné malgré les services qu’il leur a rendu. Il développe que des policiers l’appelaient après chaque arrestation pour lui demander de jouer le rôle de facilitateur en l’incitant à demander l’argent contre l’abandon ou l’allégement des poursuites qui visent les trafiquants. Al Massae assure que ce scandale risque d’avoir des répercussions sur plusieurs responsables de la police à Salé, surtout ceux cités dans le témoignage de l’informateur.