Grâce royale exceptionnel pour un détenu pour faits de terrorisme

DR.

Le roi Mohammed VI a accordé une grâce royale au profit d’un prisonnier, en raison de son état de santé.

Amer Gharzani, reconnu coupable pour terrorisme et condamné à cinq ans de prison, a bénéficié cette semaine d’une grâce royale exceptionnelle, en raison de son état de santé, annonce un communiqué de la Commission mixte de la défense des détenus islamistes. Le détenu qui purgeait sa peine à la prison de de Ras El Ma I à Fès, est atteint d’anémie et était depuis de long mois alité dans un hôpital de la même ville, précise le communiqué.

 

Lire aussi: Le roi Mohammed VI gracie 265 condamnés à l’occasion du 11 janvier

 

Cette grâce fait suite à celle accordée à 265 condamnés à l’occasion du 11 janvier. Il s’agit plus précisément d’une remise de la peine d’emprisonnement ou de réclusion au profit de 204 détenus, d’une grâce sur la peine d’emprisonnement ou son reliquat au profit de 12 personnes, grâce sur la peine d’emprisonnement avec maintien de l’amende au profit de 4 personnes et grâce sur la peine d’amende au profit de 45 personnes. Le roi a également gracié à huit détenues condamnées dans des affaires de terrorisme et ayant participé à la cinquième édition du programme « Réconciliation » (Moussalaha).