Le roi Mohammed VI gracie 265 condamnés à l’occasion du 11 janvier

4892

À l’occasion de la commémoration de la présentation du manifeste de l’Indépendance, le roi Mohammed VI a accordé sa grâce à 265 personnes condamnées par différents tribunaux du Royaume, a annoncé vendredi le ministère de la Justice dans un communiqué.

Il s’agit plus précisément d’une remise de la peine d’emprisonnement ou de réclusion au profit de 204 détenus, d’une grâce sur la peine d’emprisonnement ou son reliquat au profit de 12 personnes, grâce sur la peine d’emprisonnement avec maintien de l’amende au profit de 4 personnes et grâce sur la peine d’amende au profit de 45 personnes. Le roi a également gracié à huit détenues condamnées dans des affaires de terrorisme et ayant participé à la cinquième édition du programme « Réconciliation » (Moussalaha).

«Cette bienveillance royale à l’égard de ces détenues intervient en réponse aux demandes de grâce que les concernées ont soumis au Souverain, et qui n’ont obtenu l’approbation royale, qu’après avoir officiellement révisé leurs orientations idéologiques, rejeté l’extrémisme et le terrorisme, exprimée leur attachement aux constantes et aux sacralités de la Nation», indique le communiqué