Diapo. Exercice maritime conjoint entre le Maroc et les Etats-Unis

2182
Crédits FAR

Lors de cette première semaine de mars, la Marine Royale Marocaine (MRM) et les Forces Royales Air (FRA) participent avec le groupe aéronaval américain USS Dwight D.Eisenhower (IKE CSG) au « Lightning Handshake », un exercice maritime. 

 

L’exercice vise à améliorer l’interopérabilité entre les marines américaine et marocaine dans plusieurs domaines de défense, notamment les attaques de surface, la lutte anti-sous-marine, la frappe air-mer, le soutien logistique combiné et les opérations d’interdiction maritime, a indiqué mercredi un communiqué de l’ambassade des États-Unis au Maroc.

« Au nom des marins affectés au CSG IKE, c’est un honneur de participer à cet exercice maritime bilatéral historique, marquant le bicentenaire d’un partenariat durable avec le Maroc », a déclaré le contre-amiral Scott Robertson, commandant du deuxième Groupe aéronaval, notant que « des exercices tels que Lighting Handshake renforcent les fondements de notre interopérabilité et le soutien continu de notre engagement à long terme en faveur de la sécurité dans la région ».

Parmi les navires américains participant à l’exercice commandé par Robertson, on compte le navire amiral USS Dwight D. Eisenhower (CVN 69), l’Escadron de destroyer 22 qui inclut les contre-torpilleurs lance-missiles de classe Arleigh Burke USS Mitscher (DDG 57) et USS Porter (DDG 78).

 

Lire aussi : Un nouvel avion espion Gulfstream pour les FAR

 

Parmi les aéronefs, on remarque des Escadrons de transporteurs aériens Wing (CVW) 3, embarqués sur le Eisenhower, qui comprennent les « Fighting Swordsme » de l’Escadron d’avions de chasse (VFA) 32, les « Gunslingers » de l’Escadron d’avions de chasse (VFA) 105, les « Wildcats » de l’Escadron d’avions de chasse (VFA) 131, les « Rampagers » de l’Escadron d’avions de chasse (VFA) 83, les « Dusty Dogs » de l’Escadron d’hélicoptères de combat maritime (HSC) 7, les « Swamp Foxes » de l’Escadron d’hélicoptères de frappe maritime (HSM) 74, les « Screwtops » de l’Escadron aéroporté de commandement et de contrôle (VAW) 123, les « Zappers » de l’Escadron d’attaque électronique (VAQ) 130, et un détachement de l’Escadron de soutien logistique de la flotte (VRC) 40 « Rawhides » .

Côté marocain, les éléments intégrés à l’exercice Lightning Handshake comprennent la Frégate Tarik Ben Ziyad de la Marine royale marocaine (frégate de classe SIGMA), le Centre des opérations maritimes de la Marine royale (MOC), le Centre des opérations aériennes des Force Royales Air (AOC), un hélicoptère Panther, deux avions à voilure fixe de chasse F-16 et deux avions à voilure fixe de chasse F-5.

Pour rappel, le groupe aéronaval Dwight D.Eisenhower se compose d’une équipe multiplateforme de navires et d’avions enregistrant plus de 5.000 marins, capable d’accomplir une grande diversité de missions à travers le monde entier.

L’exercice « Lightning Handshake 2021 » augmente la capacité des forces maritimes américaines et marocaines à œuvrer de concert afin de répondre aux défis sécuritaires et d’accroître la stabilité dans la région, a ajouté l’ambassade.