Des médecins séquestrés par les habitants d’un douar près de Boulemane

4497

Des médecins, infirmiers et coordinateurs, ont vécu un enfer mercredi dernier. Alors qu’ils participaient à une caravane médicale près de Boulemane, ils se sont retrouvés enfermés pour plusieurs heures dans une école de la région. Les détails. 

Un groupe médical a fait l’objet d’une détention arbitraire dans la commune rurale d’El Kassabi, dans la province de Boulemane. Ces médecins, infirmiers, et autres personnels de la santé, ont été enfermés dans un établissement scolaire par les habitants du village Bousslam.

C’est en tout cas ce que rapporte Al Massae dans son édition du vendredi 22 novembre. Le quotidien arabophone précise également que le délégué de la santé de la région était parmi les personnes séquestrées.

« Le groupe a commencé sa caravane médicale tôt le matin, dans les environs de Boulemane, avant de se retrouver coincé et enfermé. Les habitants du douar en question ont commis cet acte pour dénoncer la marginalisation et l’exclusion dont ils font l’objet en matière de santé », indique Al Massae. Et d’ajouter que ces derniers avaient également besoin d’aide après la détérioration de leurs domiciles suite à une secousse tellurique enregistrée dans la région dimanche dernier.

« Plusieurs responsables présents sur place ont essayé de négocier avec les habitants de la région pour libérer le groupe médical détenu, mais sans aucun résultat », poursuit le journal.

Aussitôt alerté, le ministère de la Santé a demandé au gouverneur de la commune d’intervenir et prendre les choses en main pour éviter le pire des scénarios. « Après des heures de négociation tendues, le personnel de la santé a finalement été libéré vers 23H00 », conclut le quotidien arabophone.