H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Après l’instauration du pass sanitaire, plusieurs pays s’attèlent à une chasse aux faux documents. Le Maroc n’est pas en reste. Les détails. 

    Beaucoup de pays adoptent actuellement le système de pass sanitaire pour voyager ou accéder à certains endroits. Cette mesure s’accompagne d’un phénomène auquel les autorités de chaque pays doivent faire face: la falsification de documents sanitaires.

    Au Maroc, l’Intérieur a organisé une réunion hier, mardi 24 août, pour discuter de ces pratiques qui tendent à s’intensifier et qui sont passibles de poursuites pénales. A la suite de cette rencontre, des mesures de renforcement des contrôles vont être mises en place.

    « Cela concerne quelques cas de fraudes qui ont été constatés à l’échelle nationale. Il ne s’agit pas d’un durcissement ou d’un changement des conditions d’accès aux aéroports qui restent soumis à des mises à jour régulières. C’est une démarche générale qui concerne tout le processus, pas uniquement les aéroports », commente une source proche du dossier.

    Et d’ajouter: « Les autorités techniques interministérielles ne manqueront pas d’apporter plus de précisions dans les jours qui viennent »

    Lire aussi : Le pass sanitaire bientôt exigé dans les lieux publics au Maroc ?

    En fin de semaine dernière, les autorités locales de Tétouan avaient saisi sept pass vaccinaux falsifiés, un ordinateur ayant servi à cette falsification, quatre smartphones et une voiture. Selon la presse locale, quatre hommes âgés de 24 à 27 ans ont été arrêtés, soupçonnés de faux et usage de faux, ainsi que de violation de l’état d’urgence sanitaire. D’autres mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête judiciaire sous la supervision du parquet. Les autorités poursuivent leurs recherches pour identifier et arrêter leurs complices.

    Ce phénomène de falsification de pass sanitaires intervient alors que l’été a été marqué par l’arrivée massive de Marocains résidents à l’étranger (MRE). Selon le quotidien Assabah, certains d’entre eux sont à l’origine de foyers de contamination et seraient rentrés au pays au moyen de tests PCR falsifiés. Le journal invoque un manque de contrôle des autorités compétentes.

    A ce propos, notre source précise que la responsabilité du contrôle des documents sanitaires se partage entre les autorités sanitaires (à l’arrivée sur le sol marocain) et les compagnies aériennes (au moment de l’enregistrement des escales étrangères). Contactée par nos soins, la Royal Air Maroc n’a pour le moment pas réagi.

    Share.

    Comments are closed.