Centre de bienfaisance de Tit-Mellil: trois (nouveaux) décès en une semaine

846
DR.

Accueillant plus de 700 pensionnaires, l’association de bienfaisance Dar El Kheir de Tit Mellil, enregistre depuis plusieurs semaines une vague de décès mystérieux. Plusieurs acteurs de la société civile ont demandé l’ouverture d’une enquête.

Dans sa livraison du mardi 14 mai, le quotidien arabophone Al Massae assure avoir reçu un document attestant d’une mort anormale d’un pensionnaire de l’association de bienfaisance, Dar El Kheir de Tit Mellil.

Ce décès vient s’ajouter aux deux autres morts en une semaine, augmentant le nombre de décès enregistré depuis le début de cette année à 16 pensionnaires.

Lors de son enquête au QG de ladite association, un comité de l’Organisation national des droits de l’homme (ONDH) avait alerté les responsables sur la dégradation de l’état de santé de la personne décédée. Selon Al Massae, le comité de l’OMDH avait demandé au directeur du centre de prendre en charge l’homme de 53 ans, mais rien n’a été fait pour lui venir en aide, rapporte Al Massae. Après l’insistance du comité, le centre a envoyé l’homme à l’hôpital de Mediouna, où il a trouvé la mort.

Lire aussi: Une loi pour encadrer les opérations de bienfaisance

Suite à ce nouveau drame, l’OMDH a demandé aux autorités compétentes de réagir afin de comprendre et résoudre l’énigme des décès, déplorant 16 morts en l’espace de quatre mois. D’après Al Massae, l’ONDH a saisi le procureur du roi à la Cour d’appel de Casablanca en lui remettant le dossier médical du défunt, qui accable les responsables du centre de bienfaisance.