Vidéo. Ce que l’on sait de la victime et du conducteur du «Go fast»

19075

Hier, la Marine Royale a tiré sur un bateau transportant des migrants, faisant un mort et trois blessés. Portraits de la victime, une fille de 20 ans originaire de Tétouan, et du pilote du bateau, un repris de justice.
Selon des sources concordantes, la victime qui a succombé à ses blessures lors de l’intervention de la Marine Royale, visant un bateau transportant des candidats à l’immigration clandestine, s’appelle Hayat et est âgée de 20 ans. La jeune femme était étudiante en droit à la faculté Abdelmalek Essaadi et habitait au quartier J’bel Derssa à Tétouan. Elle était originaire d’un milieu modeste, sa mère travaillant dans une conserverie de poisson et son père un journalier.
La jeune femme a préféré tout abandonner pour traverser la méditerranée et rejoindre une de ses tantes qui habite en Europe. Les voisins et l’entourage de la fille se disent choqués de sa disparition et affirment que c’était quelqu’un d’adorable. Elle a été inhumée cet après-midi dans sa ville natale après la prière d’Al Asr.
Environ 200 personnes ont assisté aux funérailles de Hayat au quartier Jbel Dersa à Tetouan. La fille était âgée de 20 ans, elle est décédée hier des suites de ses blessures lors de l’opération de la Marine Royale visant à intercepter un «go-fast» avec 18 émigrés clandestins à son bord.


Concernant le conducteur du «Go fast», i s’agit d’un espagnol arrêté à vingt reprises par la justice espagnole pour différents crimes et délits. Les services de la sûreté nationale ont arrêté hier soir deux personnes âgés de 35 et 45 ans. La DGSN précise que les recherches et investigations menées sur le terrain ont permis d’interpeller le suspect principal, de nationalité espagnole, ainsi que son complice marocain, dans la ville de Tanger.