H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    L’enseignante d’un lycée de Casablanca a été déférée, mardi dernier, devant le procureur général près du tribunal de première instance d’Ain Sebaa pour une affaire de proxénétisme. Elle est poursuivie pour exploitation de mineurs et abus de pouvoir.
    Selon le quotidien Assabah, l’enseignante qui est actuellement incarcérée à la prison de Ain Sebaa, délivrait des justificatifs à ses élèves pour qu’elles ne soient pas sanctionnées pour leurs absences répétitives. En échange, l’enseignante organisait des soirées pour mettre en contact ces jeunes filles et des « clients ». L’une des victimes a raconté que lors d’une soirée, elle avait été présentée avec ses amies à des hommes âgés de 30 à 40 ans.
     
    Lire aussi: Bouachrine poursuivi pour traite d’êtres humains, viols, proxénétisme…
     
    L’affaire a éclaté au grand jour lorsqu’une élève a dénoncé l’enseignante en question. Les parents de la plupart des victimes ont décidé de ne pas poursuivre l’enseignante en justice craignant de nuire à leur réputation. Le père d’une fille a toutefois tenu à déposer plainte contre elle.
     
    Lire aussi: Une Marocaine fait démanteler un réseau de proxénétisme en Belgique
     
    Le quotidien Assabah indique que L’association ”Touche pas à mon enfant” a décidé de se constituer partie civile pour soutenir les victimes. Najat Anouar, présidente de l’association, a d’ailleurs dénoncé « un crime relevant de la traite d’êtres humains ».
     

    Share.

    Comments are closed.