Applaudissements au procès du Hirak après l’annonce des limogeages royaux

7463
Crédit DR

Nabil Ahamjiq, leader du Hirak d’Al Hoceima, a annoncé, mardi 24 octobre, la suspension de sa grève de la faim. L’annonce a été faite lors du procès des détenus du Hirak à la Cour d’appel à Casablanca, quelques instants après l’annonce du limogeage de quatre ministres par le roi Mohammed VI.

Le « séisme » de Mohammed VI semble faire des heureux. Mardi 24 octobre 20h, à la Cour d’appel de Casablanca, l’avocat Isaac Chariaa, membre du comité de défense des détenus du Hirak d’Al Hoceima prend la parole et annonce la grande nouvelle: Mohammed VI a décidé le limogeage de quatre ministres, pour le retard entrepris dans l’exécution du programme d’Al Hoceima Manarat Al Moutwassit.

Dans la salle, c’est la grande surprise comme nous le confie un avocat présent au procès: “Des applaudissements jaillissent et le juge doit intervenir pour réclamer le silence. L’avocate Asmaa Ouadie l’interrompe et lui explique que les personnes présentes dans la salle, amis et familles des détenus, applaudissent une décision royale. Des propos qui déstabilisent apparemment le juge qui lui rétorque alors: «On applaudit tous la décision du roi».

Le doyen des avocats Abderrahim El Jamai prend la parole par la suite et demande au juge de permettre à Nabil Ahamjiq, en grève de faim depuis 43 jours, de faire une petite allocution. « En quelques minutes, Nabil a annoncé la suspension de sa grève de faim en réponse à la décision du roi, et pour répondre aux sollicitations de ses avocats et sa famille », nous confie son frère Mohamed Ahamjiq.

Le procès de Nabil Ahamjiq, Nasser Zefzafi et des autres détenus du Hirak à la prison d’Oukacha à Casablanca a été finalement reporté au mardi 31 octobre. Ce procès a été marqué au début de la matinée par de vifs échanges entre le comité de défense des détenus et le juge de la Cour d’appel.