Agadir: des chiens errants abattus en prévision du passage de la task force de la FIFA?

4711
Image d'illustration: Crédit: DR.

D’après le témoignage de certains habitants et bénévoles dans des associations de protection des animaux à Agadir, des chiens errants auraient été abattus dans la soirée du jeudi 5 avril à Aourir, afin, avancent-ils, de «nettoyer la ville» avant le passage de la mission de la FIFA.
Les défenseurs de la cause animale sont scandalisés. Des hommes armés de fusils auraient abattus plusieurs chiens dans la petite localité d’Aourir quelques jours avant le passage de la mission de la FIFA, qui aura lieu du 16 au 19 avril.
Un des habitants présents au moment de l’abattage a en effet déclaré à nos confrères du Huffington Post que pas moins de 4 chiens auraient été tués par des individus armés de fusils. Il a également précisé que ces hommes auraient abattu un chien dont il s’est « occupé pendant plus d’un an » et qui est « stérilisé, vacciné et tagué ».
D’après d’autres témoignages reçus par le Huffingpost Maroc, les personnes qui ont filmé la scène se seraient faites confisquer leur portable par le caïd, qui aurait supprimé devant eux les vidéos qu’elles venaient de filmer.

Interrogé par nos confrères, un membre du bureau communal d’hygiène à Agadir a toutefois déclaré qu’il s’agirait de «faux témoignages». « Les chiens n’ont pas été abattus, ils ont été capturés pour être stérilisés, comme cela est fait quotidiennement« , a-t-il précisé.
Pour rappel,  de nombreux chiens sont capturés, stérilisés et tagués depuis la signature d’une convention entre l’association de protection des animaux “Coeur sur la patte”, la municipalité d’Agadir et la wilaya Souss-Massa en novembre 2016, pour lancer un programme de stérilisation et de vaccination afin de lutter contre la rage. Dans cette convention, la wilaya a l’interdiction de tuer les chiens tagués, c’est-à-dire portant une étiquette sur l’oreille.
Ce n’est en tout cas pas la première fois que l’abattage des chiens errants fait polémique au Maroc. Malgré les efforts de sensibilisation des diverses associations de protection des animaux, l’abattage des chiens reste encore la méthode principalement adoptée par les autorités pour lutter contre l’augmentation du nombre de chiens errants.