Et le meilleur sommelier du Maroc 2018 est…

2417
Balade champêtre pour les candidats.

C’est dans le cadre somptueux de Château Roslane, au cœur même du vignoble de la toute première AOC du Maroc, les Coteaux de l’Atlas près de Meknès, que s’est déroulé lundi 10 septembre, le Trophée Château Roslane du Meilleur Sommelier du Maroc 2018.
Organisée par l’Association des sommeliers du Maroc (ASMA), cette deuxième édition a vu neuf prétendants se disputer le fameux titre de meilleur sommelier du Maroc. Un enjeu de taille puisque le gagnant, outre une reconnaissance nationale, se verra concourir pour le titre mondial.
Ce lundi matin, ils étaient neuf candidats -tirés à quatre épingles et exerçant tous dans de célèbres palaces, hôtels ou restaurants-, à se présenter aux épreuves écrites. Pour commencer, une mise en bouche de haut niveau: dégustation à l’aveugle de deux vins avec commentaire écrit, identification de trois spiritueux et boissons, questionnaire théorique portant sur la viticulture, la vinification, la connaissance des cépages, des régions viticoles du Maroc et du monde, des appellations… mais aussi les cafés, thés, eaux minérales, bières et autres boissons qui relevant du rôle du sommelier.  


Pour départager les trois finalistes, un jury de grands professionnels: Serge Dubs, meilleur sommelier du monde 1989, Michèle Aström Chantôme, présidente de l’Association des Sommeliers du Maroc (ASMA), Mikael Rodriguez, chef sommelier de l’hôtel La Mamounia et SG de l’ASMA, Thierry Collard, trésorier de l’ASMA, et Stéphane Remacle, secrétaire général adjoint de l’ASMA.
Une autre épreuve attendait ce jury en fin de journée: choisir le gagnant parmi le trio de tête composé de Abdelghafour Sadik de La Mamounia, Kamil Essbai du Sofitel Marrakech et El Mokhtar Alia du Royal Mansour.
Pour eux, des épreuves davantage relevées: service d’un vin effervescent (à des clients exigeants), accord mets et boisson, mise en carafe, dégustation à l’aveugle de deux vins, identification de trois spiritueux, correction d’une carte des vins comportant des erreurs et scénario commercial avec argumentaire. Au terme d’une interminable délibération, c’est Abdelghafour Sadik qui a été désigné Meilleur sommelier du Maroc 2018.
Arrivé second lors de l’édition précédente, le jeune homme a surtout convaincu cette fois-ci par sa prestance et surtout son odorat très fin qui lui a permis de déceler dans un simple verre, un Pinot noir de Bourgogne lors de l’épreuve de dégustation. «Ce n’était pas facile, admet Abdelghafour, la concurrence était rude, mais je pense avoir fait le nécessaire et ce résultat est très encourageant. Mon challenge maintenant: me préparer au championnat du monde pour représenter mon pays.»
Un beau parcours pour ce jeune qui a dû affronter plusieurs obstacles avant d’arriver à ce haut niveau: «Ce n’est pas évident d’exercer ce métier dans notre pays où la religion voit d’un mauvais œil tout ce qui touche au vin. De plus, il n’existe aucune école au Maroc pour apprendre la sommellerie, j’ai dû apprendre sur le tas, mais j’ai surtout eu la chance de travailler à La Mamounia où j’ai été formé par Mikael Rodriguez qui avait enseigné cette discipline à Bordeaux».
En seconde position, Kamil Essbai, 24 ans et déjà brillant. Ce jeune talent a de qui tenir, son père tenait il y a quelques années, le célèbre Riad Zitoune à Casablanca. En troisième position, El Mokhtar Alia du Royal Mansour qui n’a pas démérité non plus tout comme Sabrina Rahmani, superviseur du restaurant Iloli à Casablanca et première femme à participer à la compétition.
Les trois finalistes 2018 et 2017 se retrouveront le 14 janvier prochain au Sofitel de Marrakech pour désigner le sommelier qui représentera le Maroc au concours du Meilleur Sommelier du Monde 2019 à Anvers en Belgique du 10 au 15 mars. Plus que quelques avant de déboucher le champagne…
 

Les 9 concurrents en lice

Rabii AHSINA, Fairmont Royal Palm, Marrakech
El Moktar ALIA, Royal Mansour, Marrakech
Mouhacine BASSOU, Le Palace, Marrakech
Imame BENRAHHOU, Secret Gallery, Casablanca
Younes CHAFIK, Le Riad des Vignes, Benslimane
Nabil DAKNI, Villa Diyafa, Rabat
Kamil ESSBAI, Sofitel, Marrakech
Sabrina RAHMANI, Iloli, Casablanca
Abdelghafour SADEK, La Mamounia, Marrakech