La revue de presse de ce vendredi 24 novembre

Publié le
La revue de presse du mardi 21 novembre
© H24info

Tourisme: les défis des 5 prochaines années ; Délais de paiement: moins de 90 jours pour la majorité des entreprises; Le Mouvement populaire appelle à la satisfaction des revendications des enseignants selon un ordre de priorité ; Des zones industrielles consacrées aux industries militaires verront bientôt le jour ; Viandes rouges: une offre abondante, mais la volatilité des prix persiste… Voici une sélection de sujets traités par la presse nationale ce vendredi. 

L’Economiste

Tourisme: les défis des 5 prochaines années 

Coupe du monde (2030), Coupe d’Afrique des Nations (2025), meetings, forums, conférences, sommets, événementiel… Le Maroc a des enjeux mondiaux d’ici 2030. C’est un bon momentum qui devra se traduire par un engouement sans précédent pour la destination. Mais 2030, c’est déjà demain. En clair, le temps presse et il ne faudra surtout pas rater ces échéances! Zniber Bouhoute, expert de renommée dans le tourisme, estime que le grand défi des cinq prochaines années est « indubitablement celui de la connectivité ». “D’abord, le challenge de la mobilité urbaine qui reliera les villes entre elles, et il y a aussi la mobilité intra-urbaine. La connectivité sera aussi celle des télécommunications. Nous allons recevoir des citoyens en provenance de pays développés, notre devoir est de leur offrir les moyens de partager leur expérience sans problèmes”, a-t-il expliqué dans un entretien accordé au journal.

L’Economiste

Délais de paiement: moins de 90 jours pour la majorité des entreprises 

Voilà un cadre qui permettra d’assainir progressivement le climat des affaires. La nouvelle loi sur les délais de paiement poussera les entreprises à veiller au respect des délais de paiement, lesquels sont à l’origine de défaillance d’entreprises en particulier les petites structures. Celles-ci ont du mal à s’imposer dans la relation commerciale en raison de leur taille sur le marché. Le rapport 2023 de l’Observatoire des délais de paiement relève encore une fois que «la TPE est la 1ére victime des délais de paiement avec des délais clients supérieurs à 8 mois en 2021. Et c’est la quasi-unique victime des défaillances d’entreprises». Entrée en vigueur en juillet 2023, la nouvelle loi va opérer progressivement un retour à une situation normale où les petites structures n’auraient pas à financer les grandes ni à subir leur diktat. En tout cas, selon le rapport de l’observatoire, 61% des entreprises ne dépassent pas 90 jours de délais de paiement.

Le Matin

Le Mouvement populaire appelle à la satisfaction des revendications des enseignants selon un ordre de priorité

Le groupe parlementaire du parti du Mouvement populaire (MP) à la Chambre des représentants s’est joint au mouvement soutenant les revendications des enseignants. Lors d’une conférence de presse organisée mercredi dernier au Parlement, le président de ce groupe, Driss Sentissi, a appelé le gouvernement à répondre favorablement aux revendications des différentes catégories de ce secteur et à les satisfaire selon un ordre de priorité, tout en fixant des délais raisonnables pour mettre en œuvre le reste des doléances. «Aujourd’hui, il est tout à fait dans les cordes du gouvernement de répondre favorablement aux 23 revendications formulées par les différentes catégories du corps de l’enseignement en priorisant les plus urgentes, tout en programmant la mise en œuvre du reste, selon un calendrier bien défini», a-t-il dit.

Le Matin

Lalla Joumala Alaoui désignée « ambassadeur de l’année » par la Chambre de commerce américano-arabe 

L’ambassadeur de SM le Roi aux Etats-Unis, Lalla Joumala Alaoui, a été désigné ambassadeur de l’année 2023″ par la Chambre de commerce nationale américano-arabe (NUSACC). Sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, Lalla Joumala Alaoui a contribué « à promouvoir davantage les relations entre le Maroc et les États-Unis », a souligné le président de la NUSACC, David Hamod, dans un communiqué. « Son engagement en faveur de la compréhension internationale a aidé les Américains à mieux apprécier le rôle du Maroc, l’un des plus anciens alliés de l’Amérique », a souligné Hamod, qui a en outre mis en avant les qualités professionnelles et humaines de l’ambassadeur du Maroc.

Le Matin

Grâce à la Vision Royale, le Maroc a pu gérer de façon optimale les effets du séisme d’Al Haouz

Grâce à la Vision Royale, le Maroc a pu gérer de façon optimale les effets du séisme d’Al Haouz, a affirmé Khalid Zerouali, Wali directeur de l’immigration et de la surveillance des frontières au ministère de l’Intérieur. Suite au tremblement de terre d’Al-Hoceima en 2004, Sa Majesté le Roi Mohammed VI avait donné ses Hautes Instructions pour la mise en œuvre d’une stratégie en matière de gestion des situations d’urgence. Grâce à cette Vision Royale, le Maroc peut s’enorgueillir aujourd’hui de disposer de mécanismes de coordination et d’intervention efficaces lui permettant de gérer de façon optimale les situations d’urgence, a indiqué Zerouali dans un entretien paru dans le dernier numéro de la revue de la Gendarmerie Royale.

Le Matin

Des zones industrielles consacrées aux industries militaires verront bientôt le jour 

L’industrie de la défense est sur les rails au Maroc, et le projet de zones industrielles dédiées spécifiquement aux industries militaires est à l’étude. C’est ce qu’a annoncé le ministre délégué auprès du Chef du gouvernement chargé de l’Administra- tion de la Défense nationale, Abdellatif Loudiyi, lors de son passage devant la Commission des affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des Marocains résidant à l’étranger pour présenter le projet du budget de l’Administration de la Défense nationale pour l’année 2024. Interagissant avec les membres de la Commission autour de l’industrie de la défense, Loudiyi a rappelé que «le Royaume avait œuvré pour asseoir les fondations d’une industrie de défense développée, susceptible de contribuer au développement économique, commercial et social de notre pays, et d’assurer progressivement l’indépendance en matière d’industrie de défense».

L’Opinion

Séisme d’Al-Haouz: la filière du Safran compte ses pertes et profits

La filière nationale du safran a, durant cette dernière décennie, fait un véritable bond en avant en termes de superficies et de production, mais rencontre de grands défis dans la région d’Al Haouz. Organisé habituellement fin novembre, le Festival international du Safran de Taliouine n’organisera pas une édition 2023. «Cela s’explique principalement par le fait que les budgets et les subventions des partenaires du Festival ont été déjà alloués au Fonds spécial pour la gestion des effets du tremblement de terre qui a touché le Royaume», précise Omar Ibnossalem, directeur de la Fédération Interprofessionnelle Marocaine du Safran qui reste cependant confiant par rapport à la production du safran de cette année. «Les dégâts et préjudices occasionnés à la filière à cause des conditions exceptionnelles que nous avons connues cette année n’auront pas d’impact majeur sur la quantité et la qualité de la production 2023. Il y aura certainement une baisse par rapport au volume produit l’année dernière, mais nous estimons que ce recul ne dépassera pas les 5 ou 6% », rassure-t-il.

L’Opinion

Viandes rouges: une offre abondante, mais la volatilité des prix persiste 

Depuis plusieurs semaines, les prix des viandes rouges au Maroc varient entre 85 et 100 dirhams. Le kilo de viande de veau se négocie à 85 DH au marché de gros, contre 70 DH en octobre de l’année dernière, alors que le prix de la viande d’agneau est passé de 75 à 90 DH le kilo sur la même période. La volatilité des prix de ces aliments essentiels est due non seulement à la hausse des prix des matières premières intervenant dans la chaîne de production, mais également à la multiplicité des intermédiaires dans les marchés de gros. Le gouvernement a, certes, mis en place une série de mécanismes pour limiter l’empreinte de ces intervenants, qui faussent les règles du marché, mais en vain. L’importation de bovins offre aux opérateurs la possibilité de fournir de la viande de qualité à 80 DH/kg, mais pas en dessous.

L’Opinion

Technologie: le Maroc devance l’Afrique du Sud selon le dernier classement 

Pour la première fois de son histoire, le Royaume du Maroc a réussi à surpasser des nations considérées comme des pôles technologiques majeurs sur le continent africain, dont l’Afrique du Sud, réputée pour son dynamisme dans le domaine technologique. Cette position de premier plan s’explique en grande partie par le rôle de pionnier joué par le Royaume dans des domaines technologiques clés, notamment en étant parmi les premiers pays du continent africain à déployer la technologie de communication de troisième génération, la 3G. Le site web américain «Insider Monkey» souligne le leadership du Maroc dans l’adoption précoce de la 3G, illustrant ainsi son engagement continu dans le développement des infrastructures numériques.

Al Bayane

Santé militaire: le SG du CIMM salue la gestion efficace par le Maroc des effets du séisme d’Al Haouz

Le Lieutenant-Général, Pierre Neirinckx, Secrétaire général du Comité international de médecine militaire (CIMM) a salué, mercredi à Marrakech, la gestion efficace par le Maroc des effets du séisme d’Al Haouz qui a touché plusieurs provinces du Royaume. « Nous sommes admiratifs face à votre dévouement et vos interventions lors de la gestion de cette catastrophe qui a coûté la vie à tant de victimes et en a blessé tant d’autres », a indiqué Pierre Neirinckx à l’ouverture des travaux du 6è Congrès panarabe et du 6è Congrès maghrébin de médecine militaire. Le SG du CIMM s’est également dit « reconnaissant », au nom de la Communauté médicale militaire internationale, du Comité International de Médecine Militaire, à Sa Majesté le Roi Mohammed VI et aux Forces Armées Royales (FAR) d’avoir maintenu l’organisation de ce Congrès régional panarabe et maghrébin sous l’égide du CIMM.

La rédaction vous conseille

Les titres du matinNewsletter

Tous les jours

Recevez chaque matin, l'actualité du jour : politique, international, société...

La revue de presse de ce vendredi 24 novembre

S'ABONNER
Partager
S'abonner