La revue de presse de ce mercredi 20 décembre

Publié le
La revue de presse de ce samedi 14 avril
© H24info

Grèves des enseignants : les syndicats divisés, la fin de la crise n’est pas pour demain ; L’écotourisme monte en puissance ; Transport maritime: pourquoi faut-il une ligne Dakhla-Dakar? ; Signature à Rabat d’une convention d’extradition entre le Maroc et les Pays-Bas ; Gaming: les pionniers marocains d’une industrie en devenir … Voici une sélection de sujets traités par la presse nationale ce mercredi. 

Le Matin

Grèves des enseignants : les syndicats divisés, la fin de la crise n’est pas pour demain 

Au moment où le gouvernement poursuit ses rounds de négociations avec les quatre syndicats les plus représentatifs pour désamorcer la crise qui paralyse depuis près de deux mois le secteur de l’Éducation nationale et alors que les pourparlers semblent progresser de manière significative, la Fédération nationale de l’enseignement (FNE) a décidé de relancer son mouvement de grève qui devrait se poursuivre jusqu’au 22 décembre. Une décision qui risque de remettre les compteurs à zéro et de compromettre sérieusement la suite des discussions, compte tenu de l’influence des Coordinations affiliées à la FNE. En effet, la Commission ministérielle tripartite fignole avec les quatre syndicats les derniers détails d’un accord qui devrait permettre la reprise des cours, la Fédération, ulcérée par la décision du ministère de l’Éducation nationale de l’exclure du dialogue, a choisi l’escalade. Le bras de fer n’est donc pas près de finir, prenant en otage des millions d’élèves et leurs parents.

L’Economiste

L’écotourisme monte en puissance 

Le tourisme rural est devenu très populaire. « Dans ce domaine, nous sommes attentifs à l’aspect écologique et environnemental, d’autant plus que les études que nous avons menées auprès des touristes étrangers qui visitent notre pays ont montré clairement que 88% d’entre eux sont satisfaits en ce qui concerne l’écotourisme et durable dans notre pays », a souligné Fatim-Zahra Ammor qui répondait aux questions orales de la Chambre des représentants. Selon elle, la demande mondiale pour ce type de tourisme augmente fortement, la preuve est que 69% des touristes en tiennent compte lors du choix d’une destination, surtout après la pandémie Covid, qui a affecté le marché touristique mondial.

L’Economiste

Transport maritime: pourquoi faut-il une ligne Dakhla-Dakar? 

Aujourd’hui, l’ambition est de s’ouvrir davantage sur la sphère atlantique, le projet gigantesque du port Dakhla Atlantique, le potentiel des échanges sur l’Afrique de l’Ouest, la zone Cedeao… dictent une nouvelle vision afin de redynamiser le secteur de la marine marchande à travers un pavillon national compétitif ainsi que l’attractivité d’investisseurs dans l’écosystème du transport, la logistique…C’est même une question de souveraineté économique. Compte tenu de l’importance des volumes et du potentiel tant à l’import qu’à l’export, l’étude de Tide Bulk a identifié une série d’opportunités nouvelles à explorer. Parmi elles, l’ouverture d’une : ligne maritime Dakhla-Dakar. «Les échanges entre le Maroc et l’Afrique de l’Ouest sont de plus en plus importants. En 2020, ils ont totalisé un milliard de dollars. Mieux,ils progressent rapidement avec une moyenne de 9 à 10% par an depuis 2010», relève l’étude.

Libération

Signature à Rabat d’une convention d’extradition entre le Maroc et les Pays-Bas 

Une convention de coopération en matière d’extradition entre le Maroc et les Pays-Bas a été signé lors d’une rencontre entre le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et la ministre néerlandaise de la Justice et de la Sécurité, Dilan Zegerius. Cet accord, qui s’inscrit dans le cadre de l’activation du programme de coopération juridique et judiciaire entre les deux pays, vise à permettre le transfèrement d’une personne soupçonnée ou reconnue coupable d’avoir commis un crime d’un pays à un autre, indique un communiqué du ministère de la Justice.

Al Alam

La Fondation Mohammed V pour la Solidarité met en service l’Incubateur Digital Solidaire de Salé

Dans la continuité de ses programmes d’actions menés en faveur de l’inclusion économique des jeunes issus des milieux défavorisés, la Fondation Mohammed V pour la Solidarité ouvre les portes de l’Incubateur Digital Solidaire (IDS) de Salé, un centre nouvelle génération, dédié aux activités relevant du domaine du numérique. Relevant du réseau d’incubateurs des Centres des Très Petites Entreprises Solidaires, plateforme initiée par la Fondation en 2015, l’IDS vise à encourager et à soutenir l’entrepreneuriat dans les métiers du digital et des services, en ouvrant l’accès à de nouvelles opportunités aux porteurs de projets et aux jeunes issus des institutions et centres de formation spécialisés dans le développement des compétences numériques.

Assahra almaghribia

FM6I : des fonds thématiques seront dévoilés prochainement 

La ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah, a indiqué que des fonds thématiques relevant du Fonds Mohammed VI pour l’investissement (FM6I) seront dévoilés dans les semaines à venir, visant à stimuler l’investissement dans plusieurs secteurs économiques. En réponse à une question sur « le rôle du FM6I dans le soutien à l’effort d’investissement » posée lors de la séance de questions orales à la Chambre des représentants, Mme Fettah a indiqué que ces fonds concerneront plusieurs secteurs tels que l’agriculture, l’industrie, le tourisme et les infrastructures.

L’Opinion

Gaming: les pionniers marocains d’une industrie en devenir 

Le Maroc aspire à devenir un acteur majeur de l’industrie du jeu vidéo, un secteur en croissance rapide. Le gouvernement explore des initiatives, telles que «Rabat Gaming City», pour attirer les géants mondiaux du gaming. Bien que cette industrie ne soit pas très développée sous nos cieux, des centaines de jeunes tentent de faire vivre un petit écosystème de création de jeux vidéo 100% marocains. Ces initiatives, bien que marginales, démontrent qu’un vivier de talents est déjà présent dans le pays, et qu’il n’attend qu’à être encouragé et accompagné. En effet, la présence diverses de compétences au sein de cette communauté de gamers, comprenant des concepteurs, des testeurs, des joueurs professionnels, des critiques, et bien d’autres, révèle le véritable potentiel du Maroc dans le secteur du gaming.

La rédaction vous conseille

Les titres du matinNewsletter

Tous les jours

Recevez chaque matin, l'actualité du jour : politique, international, société...

La revue de presse de ce mercredi 20 décembre

S'ABONNER
Partager
S'abonner