La revue de presse de ce jeudi 9 novembre

Publié le
La revue de presse de ce jeudi 04 juillet
©H24info

Exonération de la TVA sur les médicaments : l’amendement que réclame l’industrie pharmaceutique; Étude: pas moins de 24% des détenus sont en situation de récidive; Indépendants: les charges sociales déductibles; Banque marocaines: bonne rentabilité mais cout de risque élevé ; Cap géostratégique sur la profondeur africaine et océanique ; Al Barid Bank inaugure sa première agence bancaire à El Guerguarate… Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi:

Le Matin

Exonération de la TVA sur les médicaments : l’amendement que réclame l’industrie pharmaceutique

La Fédération marocaine de l’industrie et de l’innovation pharmaceutiques (FMIIP) vient de réagir à la mesure fiscale introduite par le projet de loi de Finances (PLF) 2024 qui concerne l’exonération de la TVA sur les médicaments et appelle à son amendement. En effet, la profession s’est fendue d’un communiqué où elle préconise que cette disposition soit accompagnée d’une exonération de la TVA avec droit à déduction supportée en amont afin de garantir le principe de neutralité fiscale de cette taxe et aussi d’équité fiscale entre les différents acteurs économiques.

Étude: pas moins de 24% des détenus sont en situation de récidive

La Délégation générale à l’Administration pénitentiaire et à la réinsertion vient de dévoiler une étude alarmante sur le phénomène de la récidive au Maroc. Selon les chiffres rendus publics à la Chambre des représentants, pas moins de 24% des détenus sont en situation de récidive, avec près d’un récidiviste sur deux qui commet de nouveaux délits dans l’année suivant sa libération. Tout en identifiant certains facteurs de risque, l’étude insiste sur l’urgence d’un meilleur suivi et d’un accompagnement plus approprié des détenus après leur sortie de prison.

L’Economiste

Indépendants: les charges sociales déductibles 

C’est l’une des mesures du PLF 2024 qui ne risque pas de déplaire aux travailleurs non salariés et aux indépendants. Dès l’année prochaine, ils pourront déduire les cotisations sociales à l’AMO et à la retraite. Cette disposition, qui s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement de la stratégie nationale de généralisation de la couverture sociale, concerne essentiellement les indépendants soumis à l’IR selon le régime du résultat net réel ou simplifié. Actuellement, ces sommes ne sont pas considérées comme des frais déductibles de la base imposable de l’IR.

Banque marocaines: bonne rentabilité mais cout de risque élevé 

La rentabilité des banques marocaines s’est fortement redressée au terme du premier semestre 2023 quoique un peu freinée par les charges de dépréciation. C’est ce qui ressort de la dernière note d’analyse de Fitch Rating. “Les charges de dépréciation élevées ont empêché une amélioration encore plus forte, mais la tendance positive devrait se poursuivre au cours du 2e semestre 2023 et en 2024 en raison de la hausse des taux d’intérêt et de la croissance du portefeuille de prêts», expliquent les analystes de l’agence new-yorkaise. Ils rappellent que le revenu net agrégé des sept plus grandes banques a augmenté de 28% en glissement annuel au premier semestre de cette année. Une évolution enregistrée sous l’effet de la hausse des revenus. Les banques panafricaines (Attijariwafa bank, groupe Banque Centrale Populaire et Bank of Africa) ont enregistré une hausse plus marquée de leurs revenus nets d’intérêts agrégés (11 %).

L’Opinion

Cap géostratégique sur la profondeur africaine et océanique 

Le Maroc avance lentement mais sûrement dans la réalisation d’un pivot stratégique vers l’Atlantique. Sa Majesté le Roi Mohammed VI a confirmé cette stratégie à long terme dans Son discours marquant le 48ème anniversaire de la Marche Verte. Le Souverain a souligné la détermination à « entreprendre une mise à niveau nationale du littoral, incluant la façade atlantique du Sahara marocain. Nous sommes également attachés à ce que cet espace géopolitique fasse l’objet d’une structuration de portée africaine ». « Notre souhait est que la façade atlantique devienne un haut lieu de communion humaine, un pôle d’intégration économique, un foyer de rayonnement continental et international », a poursuivi Sa Majesté. A travers une ouverture sur le grand espace océanique, le Maroc aspire à jouer pleinement son rôle de carrefour commercial entre Atlantique et espace sahélo-saharien, entre Orient et Occident et entre Atlantique et Méditerranée.

Al Bayane

Al Barid Bank inaugure sa première agence bancaire à El Guerguarate 

Al Barid Bank a inauguré, mardi, sa première agence bancaire à El Guerguarate, contribuant ainsi à la réalisation de la vision Royale de promouvoir le développement économique et l’urbanisation de cette zone du Sahara marocain. Cette nouvelle agence a été inaugurée par le gouverneur de la province d’Aousserd, Abderrahaman El Jaouhari et le président du directoire d’Al Barid Bank, Al-Amine Nejjar, en présence du président du Conseil de la région Dakhla-Oued Eddahab, El Khattat Yanja, du directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), Abderrahim El Hafidi, du Directeur général de l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du Sud, Jabrane Reklaoui et des chefs des services extérieurs, à l’occasion de la commémoration du 48è anniversaire de la Glorieuse Marche verte.

La rédaction vous conseille

Les titres du matinNewsletter

Tous les jours

Recevez chaque matin, l'actualité du jour : politique, international, société...

La revue de presse de ce jeudi 9 novembre

S'ABONNER
Partager
S'abonner