La revue de presse de ce jeudi 7 décembre

Publié le
La revue de presse du mardi 21 novembre
© H24info

Lutte contre la corruption : le Maroc stagne, les citoyens pointent l’étendue du phénomène; Informel: un important manque à gagner de 40 milliards par an ; Produits agricoles: les députés veulent réformer la distribution ; La BEI approuve un financement de 100 millions d’euros ; Enquête PISA: Benmoussa face au naufrage de l’apprentissage…  Voici une sélection de sujets traités par la presse nationale de ce jeudi. 

Le Matin

Lutte contre la corruption : le Maroc stagne, les citoyens pointent l’étendue du phénomène

La corruption est toujours endémique au Maroc, le pays n’ayant réalisé aucun progrès significatif dans la lutte contre le phénomène. Selon le diagnostic établi par l’Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la corruption (INPPLC), le Royaume stagne depuis 25 ans dans cette lutte avec une tendance au recul dans les indices internationaux enregistrée depuis 2018. Ce diagnostic, qui se base sur plusieurs rapports et indicateurs nationaux et internationaux, constate en effet la persistance de la prévalence significative de la corruption et l’augmentation de la perception de cette dernière. En particulier au sein des populations en situation de pauvreté, de vulnérabilité et de marginalisation, comme le précise l’Instance qui se réfère aux résultats du Baromètre arabe publié en octobre 2022.

Le Matin

Profil entrepreneurial du Maroc : ce que dit l’étude du MEF et de la BAD 

Le Maroc dispose d’un potentiel entrepreneurial estimé à 25% de la population âgée de 18 ans et plus, réparti entre 9% d’entrepreneurs établis et 16% d’entrepreneurs potentiels ayant initié des actions conceptuelles ou concrètes en vue de créer une entreprise. Toutefois, 57% des entrepreneurs établis le sont par nécessité à travers des micro et petites entreprises dans des secteurs et activités à faible productivité. Ces conclusions sont dégagées par une étude réalisée par le ministère de l’Économie et des finances du Maroc et la Banque africaine de développement.

Les Inspirations éco

Informel: un important manque à gagner de 40 milliards par an 

L’économie parallèle pèse lourd sur l’économie marocaine. Soit plus de 20% du PIB hors secteur primaire et 10% des importations formelles. Ce qui représente, respectivement, 814 milliards de dirhams et 419 MMDH en 2014. C’est ce qui ressort d’une récente étude menée par la CGEM, laquelle mesure l’impact sur la compétitivité des entreprises. Sur ce volet, les conclusions de l’étude aboutissent à des répercussions qui se chiffrent à 170 MMDH. L’étude du patronat indique que l’économie informelle crée un manque à gagner pour l’Etat, impacte les entreprises marocaines, les consommateurs finaux et la qualité de l’emploi. En effet, cette économie parallèle recèle un gisement annuel estimé à près de 40 MMDH.

Les Inspirations éco

Produits agricoles: les députés veulent réformer la distribution 

La Chambre des représentants a tenu, le 5 décembre, une séance plénière consacrée, entre autres, à la discussion du rapport de la mission exploratoire sur l’identification des réseaux de distribution et de commercialisation des produits agricoles. Parmi les recommandations, les auteurs soulignent, surtout, la nécessité d’adopter une nouvelle loi organisant la gestion des marchés de gros, et des textes réglementaires qui clarifient les conditions des intervenants dans l’opération de commercialisation et de distribution. Sur un autre registre, les auteurs appellent au réaménagement des espaces de commercialisation tels que les marchés de quartier et les marchés de proximité de manière à les adapter avec les marchés exemplaires. Sur le plan du transport des produits agricoles, le rapport appelle à la modernisation de la flotte des camions et autres véhicules de transport des marchandises agricoles avec la nécessité de les équiper d’unités de refroidissement et de stockage afin d’éviter leurs pertes.

Les Inspirations éco

La BEI approuve un financement de 100 millions d’euros 

L’Agence nationale des eaux et des forêts (ANEF) vient de recevoir un soutien financier de la Banque européenne d’investissement (BEI). L’institution internationale a approuvé un financement de 100 millions d’euros pour un projet ambitieux visant à promouvoir la durabilité environnementale, la préservation des écosystèmes et l’amélioration des conditions de vie des populations locales. Ce projet, relevant de la Fenêtre d’Investissement 1 du Mandat Global Europe-NDICI, s’inscrit dans le cadre de l’Initiative Team Europe sur le Partenariat Vert. Il complétera également le projet «Terre Verte» financé par l’UE. L’objectif principal de ce financement est de soutenir des investissements dans les parcs nationaux et la gestion des bassins versants, en mettant particulièrement l’accent sur les régions montagneuses. Le projet vise à renforcer les infrastructures, réduisant ainsi les risques d’inondations et d’érosion, et améliorant la résilience des écosystèmes aux changements climatiques.

L’Opinion

Enquête PISA: Benmoussa face au naufrage de l’apprentissage 

La très redoutée enquête PISA, dont la dernière livraison a été publiée mardi dernier, vient de confirmer la décadence de l’enseignement au Maroc. Bien que la méthodologie d’évaluation des experts de l’OCDE soit discutable, les résultats obtenus par les élèves révèlent les lacunes du système éducatif national, ne serait-ce que dans certaines matières, principalement celles en rapport avec les sciences. Ce constat amer est le fruit d’un long marasme dont les raisons tiennent plus au climat délétère de l’enseignement, au gaspillage du temps scolaire, à l’absentéisme et à l’indiscipline qui règnent dans l’école publique. Le ministère de tutelle place ses espoirs dans les nouvelles techniques d’apprentissage récemment introduites dans les écoles pionnières, pour reconstruire une école performante et efficace.

L’Opinion

Justice: la rationalisation de la détention préventive exige du courage

Le recours excessif à la détention provisoire met à mal les établissements carcéraux, qui abritent plus de 100.000 détenus, selon les derniers chiffres présentés par la Délégation Générale à l’Administration Pénitentiaire et à la Réinsertion (DGAPR). Intervenant à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé la nécessité de rationaliser la détention préventive, censée être une mesure provisoire. Au moment où ça grince entre le ministre et les magistrats, Ouahbi appelle à plus d’audace de la part des juges, mettant en avant le bracelet électronique comme l’une des solutions envisageables. Des déclarations précédemment dénoncées par les magistrats, qui estiment que lesdits propos portent atteinte à l’indépendance de la Justice.

Al Bayane

Casablanca: présentation du rapport annuel sur les violences basées sur le genre et la santé des femmes et des filles

Une rencontre dédiée à la présentation du rapport annuel portant sur les violences basées sur le genre et la santé des femmes et des filles au Maroc a été organisée sur le thème « L’impact des violences basées sur le genre sur la santé mentale et physique et la responsabilité de l’État dans la prise en charge médicale des femmes victimes de violences ». Intervenant à cette occasion, la présidente de l’Association marocaine pour les droits des femmes (AMDF), Soumicha Riyaha, a souligné que ce rapport offre un aperçu détaillé de la situation actuelle des violences basées sur le genre au Maroc et de leur impact sur la santé des femmes, mettant en évidence les différents types de violences, les statistiques, ainsi que les initiatives et mesures prises pour lutter contre ce fléau.

Al Bayane

Ligue arabe: les efforts du Maroc dans la préparation et la réussite du Forum arabo-russe salués 

Les efforts soutenus du Royaume du Maroc visant à préparer et faire réussir les travaux du Forum arabo-russe, prévu le 20 décembre à Marrakech, ont été salués, au Caire, par les Représentants permanents auprès de la Ligue arabe. S’exprimant lors d’une réunion de coordination dudit forum, les Représentants permanents ont exprimé le souhait que la réunion de Marrakech soit une opportunité pour promouvoir la coopération arabo-russe à des horizons plus larges. La réunion a examiné les préparatifs en cours en vue de la tenue de la 6ème édition du Forum arabo-russe, ainsi que le projet du communiqué final et le plan d’action qui devraient être adoptés lors de cette session.

Libération

Produits agricoles commercialisés hors des marchés de gros 

« La résolution de tous les dysfonctionnements dans le processus de distribution et de commercialisation des produits agricoles dépend de la capacité du gouvernement à formuler une stratégie globale comprenant des mesures pratiques, législatives, réglementaires et techniques, dont le but est de lutter contre la spéculation, à travers la structuration et la qualification de nouveaux marchés, régionaux et locaux, et ce en vue d’assurer des niveaux de profit qui soient en harmonie avec les efforts déployés à toutes les étapes de commercialisation et de distribution des produits agricoles ». C’est ce qu’a souligné le Groupe socialiste-Opposition ittihadie, lors de la séance plénière tenue avant-hier à la Chambre des représentants et consacrée à la discussion du rapport de la mission exploratoire temporaire chargée de s’enquérir de la distribution et de la commercialisation des produits agricoles. Le Groupe socialiste a mis en avant le rapport de cette mission qui comprenait un ensemble de conclusions qui doivent être prises au sérieux.

La rédaction vous conseille

Les titres du matinNewsletter

Tous les jours

Recevez chaque matin, l'actualité du jour : politique, international, société...

La revue de presse de ce jeudi 7 décembre

S'ABONNER
Partager
S'abonner