Casablanca/RATP : nouveau contrat d’exploitation du tramway et de bus à haut niveau de service pour 4,78 milliards de dirhams

990

Le directeur général de Casa Transports, Youssef Draiss, et la présidente du directoire de RATP Dev, Laurence Batlle, ont procédé, vendredi 15 septembre, à la signature du nouveau contrat d’exploitation et de maintenance du réseau de tramway et de bus de Casablanca.

D’un montant de 4,78 milliards de dirhams s’étalant de 2017 à 2029, cette signature fait suite au lancement en juin 2016, par Casa Transports, d’un appel d’offres international à l’issue duquel l’offre finale présentée par RATP Dev a été retenue par le conseil de la ville.

Le nouveau contrat, qui comprend la mise en service, l’exploitation et la maintenance de trois nouvelles lignes de tramway et deux lignes de bus à haut niveau de service (BHNS), est le plus ambitieux projet de transport urbain sur le continent africain.

En 2022, le réseau global de transport en site propre à Casablanca comportera 76 km de lignes de Tramway et 22 km de lignes de BHNS. Les mises en service des futures lignes de Tramway seront effectuées selon un calendrier bien défini.

Un plan de déploiement en étapes

La ligne T2, reliant d’Aïn Diab à Sidi Bernoussi (15 km), sera opérationnelle fin 2018, l’extension de la ligne T1 du terminus les Facultés à Lissasfa (2 km) sera opérationnelle fin 2018, la ligne T3, du boulevard Mohammed VI à la gare Casa-Port (14 km) en 2021 et la ligne T4, du boulevard Driss Harti à la mosquée Hassan II (14 km) en 2022.

Les deux lignes de BHNS seront quant à elles programmées pour être opérationnelles en 2020 (la L5, de la nouvelle ville Errahma à Hay Hassani sur 10 km et la L6 du Bd Mohammed VI à Lissasfa en passant par Ain Chok, Sidi Maarouf sur 12 km).

Pour rappel, la ligne T1, qui va de Sidi Moumen à Aïn Diab et aux Facultés, est opérationnelle depuis décembre 2012 et transporte environ 140.000 voyageurs chaque jour.

Abdelaziz Omari aspire à une meilleur mobilité

S’exprimant à cette occasion, le président du Conseil de la commune de Casablanca, Abdelaziz Omari, a indiqué que le Conseil, avec l’appui de l’État et de la région de Casablanca-Settat, a initié la réalisation d’un ambitieux programme visant une mobilité durable.

Il a rappelé qu’à l’horizon 2022, trois nouvelles lignes de Tramway et deux lignes de BHNS seront mises en service. La taille du réseau sera de 110 km ce qui permettra d’accompagner le développement de la ville de Casablanca et la hisser au niveau des grandes métropoles africaines et régionales.

Et de souligner qu’après cinq années d’exploitation réussies et à l’issue d’une longue procédure d’appel d’offres, le Conseil communal a retenu l’offre de RATP Dev pour la réalisation des défis majeurs en terme de mobilité durable et être à la hauteur des engagements pris.

Laurence Batlle a, pour sa part, assuré qu’en se voyant accorder l’exploitation et la maintenance de l’ensemble des systèmes du réseau en site propre de l’agglomération de Casablanca pour les douze prochaines années, la RATP Dev mettra son savoir-faire au service de tous les Casablancais, de Casa Transports et du Maroc pour accompagner la montée en puissance de Casablanca et participer à son rayonnement à l’échelle africaine, mais également mondiale.

La cérémonie de signature s’est déroulé en présence du ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb, le wali de la région Casablanca-Settat et gouverneur de la préfecture de Casablanca, Abdelkbir Zahoud et le président du Conseil de la commune de Casablanca, Abdelaziz Omari et la présidente-directrice générale du groupe RATP, Catherine Guillouard, a cette occasion, un mémorandum d’entente entre la wilaya de Casablanca et le groupe RATP a été signé par Zahoud et Omari, d’une part, et Catherine Guillouard, présidente-directrice générale du groupe RATP, en vue du renforcer la coopération bilatérale.

La société Casa Transport SA a été créée en 2009 pour réaliser la première ligne de Tramway de Casablanca. La réalisation de cette ligne, entrée en service en 2012, s’insère dans le cadre des recommandations du Plan des Déplacements Urbains (PDU) de Casablanca qui vise à répondre aux besoins croissants de mobilité et ambitionne à permettre aux Casablancais de profiter pleinement de la vie dans leur ville et leur faciliter l’accès aux services nécessaires au quotidien, en toute rapidité et en toute sécurité.