Vidéo. Nous avons célébré Yennayer avec une famille amazighe

Aujourd’hui, Yennayer est célébré dans plusieurs régions au Maroc. La famille de Saida Arejdal, membre de l’organisation amazighe tamaynut nous a ouvert ses portes et invité à table pour nous faire découvrir les coutumes de ce jour bien particulier. Reportage.

La confusion entoure la date de célébration du jour de Yennayer, mais il s’agit bien du 13 janvier. « Le 14 janvier représente le premier jour de la nouvelle année amazigh, et donc nous célébrons la veille, le 13 janvier », nous explique Saida Aredjal. La jeune amazigh ajoute que les célébrations diffèrent d’une région à une autre, mais se rassemblent toutes sur un rite commun, celui de préparer des plats traditionnels, faits d’ éléments produits par la terre.

 

Lire aussi: Nouvel An Amazigh, entre rites et Histoire

 

Dans la région de Tafraout par exemple, on cuisine Ourkimen, un plat fait à base de légumineuses et à qui on ajoute des pieds de veau. Les plats cuisinés ne contiennent pas du sel, parce que d’anciennes croyances de la région voulaient que les djinn puissent également profiter du plat, qu’on leur laissait dans les recoins de la maison.

Saida Aredjal précise également que la région de Tafraout était caractérisée par des coutumes qui ont disparu petit à petit. « Toutes les filles du douar, mettaient sur leur tête une « azga », un panier et toquaient aux portes des gens. Chaque famille leur donnait alors une chose différente… Des dattes, de l’argent, du poulet. Ils s’en servaient après pour organiser des lilas avec « ahwach ». Filles et garçons se rassemblaient pour danser et manger, une sorte de « khailouta » comme on en fait pour Aid-El-Kébir », raconte-t-elle.

 

Lire aussi: Nouvel an amazigh 2969: nos people vous disent «Assegaz amegaz»!

Comme plusieurs imazighen, Saida Aredjal espère que ces coutumes soient de plus en plus connues et que Yennayer soit considéré comme une fête nationale. « Il y a eu l’Algérie, puis la Libye, j’espère que l’année prochaine ce sera au tour du Maroc », nous dit-elle.