Vidéo. Festival des musiques sacrées: Marcel Khalifa illumine Fès

à 18:30
Crédit: H24info.

Hier, dimanche 16 mai, le festival des musiques sacrées de Fès a accueilli le héraut du monde arabe, le grand oudiste et chanteur Marcel Khalifa et le public en était ravi. Reportage.

Marcel Khalifa est un fervent défenseur de la cause palestinienne mais il est avant tout un musicien hors pair et l'un des artistes arabes les plus adulés dans le moyen-orient et surtout au Maroc. Hier, au festival des musiques sacrées du monde de Fès, l'artiste a d'ailleurs fait salle comble. Même un dimanche à 21h du soir, des fans de tout âge sont venus apprécier sa musiques et chanter en choeur des classiques tel que "Rita et Al Bondokia", "ahinnou ila khoubzi oummi" "Filbal Oghnia" ou encore "Andalous Al Hob".


Allure simple, cheveux blancs contrastants avec les lumières colorées du festival, musique engagée et envoûtante, Marcel Khalifa a su une fois de plus charmer le public. Surtout avec son attitude désinvolte, le musicien n'hésitant pas à réclamer le silence des présents ou à narguer les quelques personnes qui se sont aventuré à rire de sa poésie audacieuse.

Le clou de la soirée était sans doute le moment où Marcel Khalifa a abandonné son micro pour prêter l'oreille au requiem hypnotique de son fils et pianiste, Rami Khalifa. L'ainé des fils Khalifa a par ailleurs surpris le public par sa virtuosité. Amenant un nouveau au souffle du spectacle qui a soudainement basculé de la douceur des notes et de la voix feutrée de Marcel Khalifa au jeu empreint de rage et de fougue de son jeune fils.