Cisjordanie: le Conseil de sécurité de l’ONU appelle à la «désescalade»

Publié le
Conseil de sécurité de l'ONU, Cisjordanie, Israël, occupant israélien, ONU, émissaire de l'ONU pour le Proche-Orient, Tor Wennesland, 
Le Conseil de sécurité de l'ONU. (Photo archive AFP)

Le Conseil de sécurité de l’ONU, soulignant sa « tristesse » après les morts de civils en Cisjordanie occupée, a appelé mardi les parties à éviter des « actions unilatérales qui pourraient attiser les tensions ». 

Dans une déclaration adoptée par ses 15 membres, le Conseil « exprime sa tristesse concernant les morts de civils ».

« Les membres du Conseil de sécurité encouragent la prise de nouvelles mesures pour restaurer un calme durable et permettre une désescalade des tensions, et appellent toutes les parties à éviter des actions unilatérales qui pourraient attiser les tensions », a déclaré l’ambassadrice des Emirats arabes unis Lana Zaki Nusseibeh, au nom du Conseil qu’elle préside au mois de juin.

« Ils appellent à la retenue pour réduire la tension et éviter une nouvelle escalade », a-t-elle ajouté.

Le Conseil souligne également « les obligations et engagements des autorités israéliennes et palestiniennes à combattre et condamner le terrorisme sous toutes ses formes dans le respect du droit international ».

« Il est important que les responsables de ces violences rendent des comptes pour de tels actes de violence », rappelle-t-il encore.

L’émissaire de l’ONU pour le Proche-Orient, Tor Wennesland, s’est de son côté dit « très inquiet de la spirale de violence » en Cisjordanie.

Lire aussi. Cisjordanie: quatre personnes tuées dans une attaque près d’une colonie

« Si des mesures décisives ne sont pas prises maintenant pour freiner la violence, il y a un risque important que la situation se détériore encore », a-t-il déclaré lors d’une réunion du Conseil de sécurité, évoquant notamment le « risque constant » que la violence se propage à la bande de Gaza.

Il a en particulier dénoncé « l’expansion continuelle des colonies israéliennes en Cisjordanie occupée, y compris Jérusalem-Est, qui alimente la violence ».

« Je suis particulièrement alarmé par les niveaux extrêmes de violence des colons, y compris de nombreux colons, beaucoup armés, attaquant systématiquement des villages palestiniens, terrorisant des communautés, parfois à proximité des forces israéliennes de sécurité », a-t-il ajouté, rappelant Israël, « puissance occupante », à son « obligation de protéger les Palestiniens ».

Les forces israéliennes ont tué samedi un Palestinien armé qui avait ouvert le feu contre un point de passage au nord de Jérusalem, dans un nouvel épisode de violences en Cisjordanie occupée également marqué par des attaques de colons israéliens contre des Palestiniens.

La semaine dernière, une vingtaine de personnes, dont une majorité de Palestiniens, ont été tuées dans ce territoire.

La rédaction vous conseille

Les titres du matinNewsletter

Tous les jours

Recevez chaque matin, l'actualité du jour : politique, international, société...

Cisjordanie: le Conseil de sécurité de l’ONU appelle à la «désescalade»

S'ABONNER
Partager
S'abonner