A Sidi Slimane, une femme caïd se bat pour libérer l'espace public

à 19:15

A Sidi Slimane, une femme caïd est entrain de mener la plus grande opération de libération de l’espace public.

Selon la parution du mardi 23 avril du quotidien Al Akhbar, Meriem. K, caïd de la deuxième annexe administrative de la ville, mène depuis une semaine et de main ferme une opération de libération de l’espace public dans la ville de Sidi Slimane. En effet, plusieurs lots de terrain dans le quartier Hay Salam à Sidi Slimane avaient été transformés en champs agricoles. Des puits d’irrigation avaient même été creusés et des lots de terrains avaient quant à eux été utilisés par de « hauts responsables » pour abriter des troupeaux ou encore construire des fours traditionnels, faisant régner l’anarchie dans la ville.

Lire aussi: Casablanca: des "caïdettes" pour libérer l'espace public occupé par les cafés

Selon Al Akhbar, la femme caïd a ciblé les maisons d’employés communaux et de notables qui exploitaient des lots de terrains non bâtis appartenant à une société d’immobilier à Casablanca. La campagne de libération de l’espace public devrait par ailleurs se poursuivre dans tous les quartiers de Sidi Slimane, et surtout dans le quartier de Laymoune et Slimania. Les habitants ont d’ailleurs déjà été avisés.

Lire aussi: Diapo. Une Caïd libère les rues d'Azrou et devient la star du web

Le quotidien précise également qu’une opération similaire est menée par le caïd de la première annexe administrative, Hidoudi Y qui veut libérer les boulevards Hassan II et Mohammed V des marchands ambulants, ainsi que des patrons de cafés qui occupent l’espace public.