Les trois plus grands syndicats se retirent du dialogue social

à 14:45
Photo d'illustration Credits: DR

Les centrales syndicales les plus représentatives ont décidé de se retirer du dialogue social. Ils jugent l’offre formulée par le gouvernement insuffisante.

L’UMT, la CDT et l’UGTM ont décidé de se retirer du dialogue social, suite à leur rencontre avec le chef du gouvernement vendredi soir. La réunion, présidée par Saâd Eddine El Othmani, a tourné au fiasco et n’a fait qu’accentuer les désaccords entre les représentants des salariés et le gouvernement. En cause: l’offre formulée par le gouvernement pour conclure une série de rencontres et négociations.

Le gouvernement a proposé une augmentation salariale étalée sur trois ans pour certaines catégories de fonctionnaires. Il s’agit de 400 dirhams réparties sur trois ans (200 DH dès le 1er janvier 2019 puis 100 DH le 1er janvier 2020 et 100 DH le 1er janvier 2021). Une offre qui n’est pas du goût des syndicats (UMT, CDT, UGTM), dont les représentants se sont retirés de la réunion.

Lire aussi: Dialogue social: l’UMT rejette l’offre «unilatérale» du gouvernement

Ces derniers menacent de ne plus prendre part aux réunions du dialogue social tant que le gouvernement ne propose pas une nouvelle offre «qui prend en considération les revendications des syndicats».

Lire aussi : Diapo. Dialogue social: El Othmani reçoit Mezouar

Dans un communiqué publié par l’UMT (Union marocaine du travail) samedi, le syndicat a expliqué que le gouvernement n’a pas pris en compte ses demandes, exprimées lors des différentes étapes des négociations. Parmi elles, une revalorisation salariale générale pour les employés du secteur public et secteur privé, une baisse de l’impôt sur le revenu ainsi que l’augmentation du SMIC.