La Norvège applique l’égalité salariale entre joueurs et joueuses de la sélection

130
Crédit DR

La Fédération norvégienne de football a annoncé, lundi, avoir trouvé un accord avec ses internationaux pour que les joueurs et les joueuses du pays perçoivent désormais la même rémunération en sélection à compter de 2018.

Pour réaliser cette égalité salariale, les footballeurs ont renoncé à 58.638 euros de revenus commerciaux qu’ils touchent quand ils entrent en sélection, afin de pouvoir équilibrer leur salaire avec celui des joueuses.

Jusque-là, l’équipe nationale féminine recevait 3,1 millions de couronnes (330.000 euros), mais en 2018, les footballeuses norvégiennes se partageront 6,55 millions de couronnes par an (environ 697.000 euros), précise un communiqué de la Fédération.

« La Norvège est un pays où les questions d’égalité sont très importantes, je pense donc que c’est une bonne chose pour le pays et pour le sport », a déclaré Joachim Walltin, le président du syndicat des joueurs.

« Pour les filles, cela fera une différence. Certaines d’entre elles travaillent ou font des études en même temps qu’elles jouent au football, il n’est pas facile de progresser dans ces conditions », a-t-il ajouté.

Classée au 11ème rang du classement FIFA, l’équipe nationale féminine de Norvège est l’une des meilleures nations européennes. Elle s’est hissée en finale de l’Euro en 2013 et a été huitième de finaliste lors du Mondial 2015.

Les Norvégiens, eux, n’ont participé qu’à une seule reprise à un championnat d’Europe (2000) et sont déjà éliminés de la course à la qualification pour le Mondial 2018 en Russie.