Mourinho, faux sur toute la ligne et caricature de lui-même

393
Crédit: DR.

Eliminé en 8e de finale de Ligue des champions par Séville après avoir vu son équipe défaite à domicile au retour (1-2), le Portugais semble avoir appuyé grossièrement les traits de son propre personnage pour expliquer son échec. 

Old Trafford mardi soir. José Mourinho arrive serein et sûr de lui comme à son habitude dans la salle de conférence de presse. Et comme à son habitude, le Portugais étonne. Son équipe, l’une des plus chères et talentueuse au monde, vient d’être battue sans aucun panache par une formation sévillane décomplexée. Et alors qu’on aurait pu attendre un mea culpa de la part du Lusitanien, l’ancien coach du Real a préféré tirer à boulet rouge sur l’institution de son propre club en rappelant ses faits d’armes passés: «Ce n’est pas la fin du monde. J’ai déjà été assis deux fois sur cette chaise en Ligue des champions. Je suis venu avec Porto, United a été éliminé. Je suis venu avec le Real Madrid, United a encore été éliminé. Donc je ne pense pas que ce soit quelque chose de nouveau pour le club».
Lire la suite sur Sport24info.ma.