Yémen: nouveau tir de missile des rebelles sur l'Arabie saoudite

298
Archives

La coalition militaire intervenant au Yémen a annoncé l’interception mercredi soir d’un missile balistique que les rebelles Houthis affirment avoir dirigé contre des installations pétrolières du sud de l’Arabie saoudite.
« Le missile tiré en direction de la ville de Jazane a été intercepté et détruit. Ses débris sont tombés sur des quartiers résidentiels et on n’a pas d’informations sur des pertes humaines ou des dégâts matériels », a déclaré le porte-parole de la coalition, le colonel Turki al-Maliki.
De son côté, le géant pétrolier saoudien Aramco a assuré sur son compte Twitter que ses installations à Jazane étaient « intactes » à la suite de la mise en ligne des images d’un incendie présenté comme celui provoqué par un missile tiré du Yémen.
Les rebelles ont affirmé, sur leur télévision Al-Masirah, que le missile avait visé des dépôts de carburant d’Aramco à Jazane.
Un pétrolier ciblé en mer rouge
Les Houthis multiplient les tirs de missiles contre l’Arabie saoudite ou des cibles saoudiennes comme un pétrolier naviguant en mer Rouge, qui a été légèrement touché, selon la coalition.
Ils ont notamment tiré sept missiles le 25 mars sur l’Arabie saoudite, dont trois en direction de Ryad. Les débris de l’un de ces engins interceptés au dessus de la capitale ont fait un mort: un ressortissant égyptien.
Depuis mars 2015, une coalition militaire sous commandement saoudien intervient au Yémen en soutien aux forces du gouvernement internationalement reconnu pour contrer les rebelles Houthis qui ont pris en 2014 le contrôle de la capitale Sanaa et d’autres secteurs du pays. Le conflit a fait près de 10.000 morts et 53.000 blessés, dont de nombreux civils.