Washington soutient le droit des Algériens à « exprimer pacifiquement leurs opinions »

103

Les Etats-Unis ont affirmé vendredi soutenir le droit des Algériens à « exprimer pacifiquement leurs opinions », tout en se félicitant du déroulement de l’élection présidentielle qui a vu élire un ex-fidèle d’Abdelaziz Bouteflika, Abdelmadjid Tebboune. 

« Depuis un an, le peuple algérien a exprimé ses aspirations non pas seulement dans les urnes mais également dans la rue », a déclaré la porte-parole de la diplomatie américaine Morgan Ortagus. « Les Etats-Unis soutiennent le droit des Algériens à exprimer pacifiquement leurs opinions. »

La porte-parole a dans le même temps félicité l’Algérie « pour la tenue récente de l’élection présidentielle ». « Nous avons hâte de travailler avec le président-élu Abdelmadjid Tebboune afin de promouvoir la sécurité et la prospérité dans la région », a-t-elle déclaré.

 

Lire aussi; Vidéos. Marée humaine à Alger contre le nouveau président élu Abdelmadjid Tebboune

 

Aussitôt après son élection, Abdelmadjid Tebboune, qui a fait carrière au sein de l’appareil d’Etat algérien, a été contesté par le puissant mouvement (« Hirak ») populaire et pacifique qui ébranle le pays depuis près de dix mois.

Une véritable marée humaine a envahi, encore une fois, le centre d’Alger pour conspuer le nouveau chef de l’Etat, au lendemain d’un scrutin boycotté par le mouvement de contestation inédit qui a contraint en avril M. Bouteflika à la démission, après 20 ans à la tête du pays.

Lors de sa première conférence de presse, Abdelmadjid Tebboune a dit « tendre la main au +Hirak+ pour un dialogue afin de bâtir une Algérie nouvelle ».