H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelle.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Les autorités saoudiennes ont dû présenter des excuses officielles en raison d’une vidéo promotionnelle montrant des catcheuses à moitié nues lors du premier spectacle de catch en Arabie saoudite. Ces images ont été accueillies par des cris euphoriques de spectateurs, hommes et femmes.
    «Nous nous excusons auprès des spectateurs qui ont regardé l’évènement de la WWE, qui s’est tenu à Jeddah hier, pour les clips diffusés de femmes habillées de façon indécente», a déclaré, dans un communiqué samedi, l’Autorité générale du sport du royaume saoudien. De telles images, montrant des catcheuses à moitié nues, sont «interdites» et le resteront, a assuré cette organisation qui dépend du gouvernement. Des enregistrements de la vidéo continuent de circuler sur les réseaux sociaux dans ce royaume musulman conservateur. Le catch est populaire dans le Golfe, notamment en Arabie saoudite, et ses stars, à l’image de John Cena, ont de nombreux fans.
    https://www.youtube.com/watch?v=hj3GohbzHTI
    L’Arabie saoudite a accueilli ces derniers mois une série de concerts et une semaine de la mode. Le royaume commence à ouvrir des salles de cinémas, après 35 ans d’interdiction, et a limité les pouvoirs de la police religieuse. Mais les milieux conservateurs saoudiens restent influents et les autorités donnent parfois des coups de frein aux avancées. À l’heure actuelle, les Saoudiens dépensent des milliards de dollars chaque année pour aller voir des films ou des spectacles et visiter des parcs de loisirs dans des centres touristiques voisins comme Dubaï.
    Le roi saoudien Salmane a donné samedi soir le coup d’envoi pour la construction d’une «cité du divertissement» près de la capitale Ryad, un mégaprojet qui s’inscrit dans la volonté du royaume de s’ouvrir et de diversifier son économie trop dépendante du pétrole. Ce projet géant à Qiddiya, au sud-ouest de Ryad, s’étendra sur 334 km2. Il est présenté comme l’équivalent d’un Disneyland où les autorités espèrent attirer «17 millions de visiteurs d’ici 2030».

    Share.

    Comments are closed.