H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelle.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Tous les Français sont contaminés aux métaux lourds, y compris les enfants, selon les résultats d’une étude de l’agence Santé publique France (SPF), relayée lundi par le quotidien “Le Monde”.

    “Une quantité impressionnante de métaux lourds (Arsenic, cadmium, chrome, cuivre, mercure, nickel…) aux multiples effets néfastes sur la santé est présente dans l’organisme de l’ensemble de la population française, y compris les enfants », souligne le journal.

    Cette étude révèle que les niveaux d’imprégnation progressent et dépassent ceux observés dans la plupart des pays européens et d’Amérique du Nord, ajoute le quotidien, notant que ce tableau “inquiétant” est issu de la grande enquête épidémiologique Esteban (Etude de santé sur l’environnement, la biosurveillance, l’activité physique et la nutrition), pilotée depuis plusieurs années par SPF, et dont les résultats ont été publiés jeudi 1er juillet, après un volet centré sur le plomb en 2020 et les polluants dits « du quotidien » en 2019.

    Et la publication de poursuivre que c’est la première fois qu’une étude permet de mesurer à l’échelle du pays le niveau d’exposition des enfants à ces métaux, alors que la précédente, l’étude nationale nutrition santé (ENNS), réalisée entre 2006 et 2007, ne concernait que des adultes.

    Les travaux ont été menés entre avril 2014 et mars 2016 sur un large échantillon (1 104 enfants et 2 503 adultes âgés de 6 à 74 ans), représentatif de la population française, en s’appuyant sur des prélèvements biologiques (urines, sang et cheveux) et un questionnaire sur les habitudes de vie ou alimentaires.

     

    Lire aussi: France: 5 morts dans une maison de retraite après une probable intoxication alimentaire

     

    Leur analyse croisée a permis de quantifier la présence de ces métaux dans la population et de mieux connaître les sources d’exposition, note Le Monde, faisant observer que SPF rappelle que ces métaux ne sont pas anodins car ils peuvent être à l’origine de l’apparition de maladies chroniques (avec des effets osseux, rénaux, cardiovasculaires ou encore neurotoxiques), de déficience immunitaire ou encore de cancers.

    Les principaux résultats montrent que la contamination est généralisée, en augmentation et supérieure aux autres pays. L’exposition de la population à ces métaux concerne « l’ensemble des participants adultes et enfants » : plus de 97 % à 100 % de détection selon les substances. Pour le mercure et le nickel, les niveaux de concentration mesurés chez les adultes sont équivalents à ceux retrouvés dans l’étude ENNS de 2006-2007, précise-t-on.

    Ils sont en revanche en augmentation pour l’arsenic, le cadmium et le chrome. Avec des dépassements des valeurs guides sanitaires pour l’arsenic et le cadmium, également constatés pour le mercure (et le plomb, dans l’étude de 2020).

    Pour le cadmium, près de la moitié de la population adulte française présente des niveaux supérieurs à la valeur recommandée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses).

    Share.

    Comments are closed.