Présidentielle française : à 28,23%, la participation stable à midi par rapport au premier tour

28

La participation est toutefois en baisse par rapport au second tour de l’élection présidentielle de 2012, où elle s’élevait à 30,66% à la même heure. Le prochain pointage aura lieu à 17 heures.

C’est l’un des enjeux de ce second tour. La participation sera-t-elle aussi importante qu’au premier tour alors que la France est en plein week-end férié? À 12 heures, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, la participation s’élevait à 28,23%. Un niveau quasi stable par rapport au premier tour (28,54%).

» Lire aussi – Notre direct consacré au second tour de la présidentielle 2017

En revanche, les Français se sont moins déplacés en ce dimanche matin que lors des deux précédentes présidentielles. En 2012, le taux de participation au second tour, à la même heure, était de 30,66 % et de 34,11 % en 2007.

participation

Voir l’image sur Twitter

Voir l'image sur TwitterLes cinq départements avec le plus fort taux de participation à la mi-journée sont le Gers (37,56%), la Haute-Marne (35,93%), l’Aude (35,65%), les Hautes-Pyrénées (35,45%) et les Alpes de Haute-Provence (35,22%).

Les moins bons élèves sont la Seine-Saint-Denis (19,54%), le Val-de-Marne (19,84%), les Ardennes (21,02%), Paris (21,79%) et le Val d’Oise (22,16%).

Encore plusieurs heures pour aller voter

Traditionnellement, les Français se déplacent davantage au second tour de la présidentielle qu’au premier. Ce qui ne semble pour l’instant pas se vérifier, mais les électeurs disposent encore de plusieurs heures pour aller voter. Les 66.546 bureaux de vote répartis sur le territoire fermeront en effet à 19 heures ce soir, voire 20 heures dans les grandes villes.

Au premier tour il y a quinze jours, la participation globale s’était établie après la fermeture des bureaux de vote à 78,69%. Elle était de 80,35% en 2012 et de 83,97% en 2007.

L’absention s’était elle élevée à 22,23% le 23 avril. Les instituts de sondage tablent cette fois-ci sur un chiffre entre 22 et 28%, une fourchette large qui souligne la difficulté à estimer la mobilisation des électeurs en cette journée historique.

Prochain point du ministère de l’Intérieur sur la participation à 17 heures.