Pénurie de vaccins en Inde où le nombre d’infections atteint un record

321
DR.

L’Inde, où 87 millions de doses de vaccin anti-Covid ont été administrées jusqu’ici pour une population de 1,3 milliard d’habitants, est confrontée à une pénurie de sérum, selon les médias locaux, au moment où le nombre d’infections a atteint un nouveau record quotidien.

Plus de 126.000 nouvelles infections ont été enregistrées au cours des dernières 24 heures, poussant plusieurs régions à renforcer les restrictions d’activité, tandis que le Maharashtra, épicentre actuel de la nouvelle vague de l’épidémie et où se trouve la mégapole Mumbai, devrait entrer en confinement ce week-end.

Le Premier ministre Narendra Modi, qui a reçu sa deuxième injection jeudi, a tweeté que les vaccins sont « parmi les rares moyens dont nous disposons pour vaincre le virus » et exhorté la population à suivre son exemple.

Or selon le Times of India, dix États ont des stocks de trois ou quatre jours seulement, notamment l’Uttar Pradesh, où vivent environ 200 millions de personnes, ainsi que le Bihar et le Bengale occidental.

Dans le Maharashtra, le ministre de la santé régional a averti mercredi que les stocks seraient épuisés dans trois jours s’ils n’étaient pas reconstitués. « Nous devons dire aux gens que, puisque les vaccins ne sont pas arrivés, ils doivent rentrer chez eux », a déclaré Rajesh Tope aux journalistes.

Les principaux centres de vaccination de Mumbai étaient à court de doses jeudi, et l’immense hôpital général municipal Lokmanya Tilak a complètement arrêté les injections.

 

Lire aussi: AstraZeneca: l’Inde suspend temporairement ses livraisons au Maroc

 

Dans un centre de vaccination géré par le gouvernement dans le quartier de Dharavi, le plus grand bidonville de Mumbai, de longues files d’attente se sont formées pour se faire vacciner. « Nous essayons de voir ce que nous pouvons faire pour conserver un peu de stock pour demain », a déclaré à l’AFP Afrin Sultana Khan, la responsable du centre, qui a affirmé n’avoir aucune idée de la date d’arrivée des nouvelles doses.

Un district de l’État de l’Andhra Pradesh a lui épuisé toutes ses réserves mardi, selon l’Economic Times.

Cependant, le ministre fédéral de la Santé, Harsh Vardhan, a affirmé tard mercredi que les allégations de pénurie au Maharashtra étaient « totalement infondées » et que de nombreux États tentaient de « détourner l’attention de leurs échecs ».

« L’approvisionnement en vaccins est surveillé en temps réel et les gouvernements des États en sont régulièrement informés », a-t-il ajouté.

Selon Ajay Ghai, un haut responsable de la santé en Uttar Pradesh, « l’approvisionnement en vaccins se fait sur une base continue, tout comme le réapprovisionnement. Il n’y a pas de pénurie du tout ».

Le nombre total de cas de coronavirus en Inde approche les 13 millions et le virus a causé 170.000 décès, bien que le taux d’infection par habitant dans le deuxième pays le plus peuplé du monde reste faible par rapport à d’autres nations.