Les autorités en état d’alerte face à des risques d’attaque contre le Capitole

200

La Chambre des représentants des États-Unis a annulé mercredi soir ses travaux pour le restant de la semaine au Congrès après que les services de sécurité aient fait état d’une possible attaque contre le Capitole.

Dans un communiqué, la police du Capitole a indiqué avoir obtenu des renseignements portant sur « un possible complot pour pénétrer au Capitole » jeudi par « une milice non identifiée ».

« Nous prenons ces renseignements au sérieux », a souligné le communiqué, ajoutant que les autorités se préparent à d’éventuels actes de violence.

« En raison de la nature sensible de ces informations, nous ne pouvons pas fournir de détails supplémentaires pour le moment », a poursuivi la même source.

 

Voir aussi: Vidéos. Violents incidents à Washington, le Capitole envahi par des manifestants

 

L’alerte a été donnée au lendemain d’un bulletin de renseignement envoyé par le département de la sécurité intérieure et le FBI aux forces de l’ordre, avertissant que certains groupes nationaux ont « discuté de plans pour prendre le contrôle du Capitole américain et destituer les législateurs démocrates vers le 4 mars », a déclaré un haut responsable des forces de l’ordre à la chaîne NBC News.

Selon les médias américains, les adeptes de la théorie de complot QAnon croient que l’ancien président Trump sera investi le 4 mars, la date traditionnelle de l’investiture présidentielle jusqu’à 1933.

Le Sénat, quant à lui, devrait encore être en session jeudi pour l’examen du plan d’aide 1,9 trillion de dollars proposé par le président Joe Biden pour faire face aux effets de la crise sanitaire liée au Covid-19.