H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Le rapport demandé par le président américain Joe Biden à ses services de renseignement sur l’origine du Covid-19 ne permet pas de trancher cette question sensible, source de frictions entre Washington et Pékin, ont rapporté mardi soir des médias américains.

    Le président des Etats-Unis avait appelé fin mai le renseignement américain, jusqu’ici incapable de statuer sur la thèse d’une origine animale ou celle d’une fuite au laboratoire chinois de Wuhan, à « redoubler d’efforts » pour expliquer l’origine du Covid-19 et à fournir un rapport sous 90 jours.

    M. Biden a reçu mardi ce rapport classé top secret mais le document n’est pas concluant car en dépit de leurs recherches et analyses, les responsables des services de renseignement n’ont pas pu s’accorder sur une explication définitive, selon le Washington Post qui cite deux responsables américains anonymes, proches du dossier.

    Cela s’explique en partie par le fait que la Chine n’a pas fourni assez d’informations, affirme le Wall Street Journal, s’appuyant lui aussi sur deux hauts responsables américains non identifiés.

    D’après les responsables cités par le Washington Post, les services de renseignement vont tenter dans les jours à venir de déclassifier des parties du rapport en vue d’une potentielle diffusion publique.

     

    Lire aussi: Origine du Covid: la fuite d’un laboratoire parmi les hypothèses « probables » (chef de mission OMS)

     

    Longtemps balayée d’un revers de main par la plupart des experts, la théorie d’un accident de laboratoire à Wuhan, en Chine, est revenue ces derniers mois dans le débat américain.

    Et les appels en faveur d’investigations plus approfondies se sont multipliés au sein de la communauté scientifique.

    Pékin a de nouveau écarté mercredi toute nouvelle enquête de l’OMS sur son sol autour de l’accident de laboratoire.

    « La Chine n’a pas besoin de prouver son innocence », a estimé mercredi le directeur général du département du contrôle des armements du ministère des Affaires étrangères, Fu Cong.

    « Si les Etats-Unis pensent que la Chine est coupable, alors ils doivent présenter des preuves », a-t-il dit devant la presse.

    La pandémie de Covid-19 a fait au moins 4.439.888 de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi mardi par l’AFP à partir de sources officielles.

    Share.

    Comments are closed.