L’Arabie saoudite et d’autres pays arabes célèbrent l’Aïd el-Fitr dimanche

La fête de l’Aïd el-Fitr, qui marque la fin du mois du jeûne du ramadan, aura lieu à partir de dimanche en Arabie saoudite, ont annoncé vendredi soir les autorités du royaume.

Le Qatar, la Syrie, le Liban, la Jordanie, l’Egypte et les Palestiniens ont également annoncé le début de la fête pour dimanche.

« Samedi sera le dernier jour du mois sacré du ramadan et dimanche celui de l’Aïd el-Fitr », ont annoncé le cabinet royal et la Cour suprême du pays, cités par l’agence de presse officielle SPA.

 

Lire aussi. Vidéo. La Mecque confinée en ce début de ramadan

 

La date de l’Aïd est déterminée par l’observation de la position de la lune, conformément au calendrier lunaire musulman.

Cette fête est généralement l’occasion de célébrations et rassemblements familiaux. Mais dans le contexte de pandémie mondiale du coronavirus, la plupart des pays à majorité musulmane ont appelé leurs habitants à limiter les regroupements et les déplacements.

Limiter les regroupements et les déplacements

L’Arabie saoudite, qui abrite les lieux les plus saints de l’Islam, va mettre en place un couvre-feu total durant les jours de l’Aïd el-Fitr, après avoir légèrement assoupli les mesures de restrictions durant la période du ramadan.

Le royaume est le pays arabe le plus touché dans le Golfe, avec officiellement plus de 67.000 cas d’infections répertoriés et 364 décès dus à la maladie.