Le coronavirus frappe des membres de la famille royale saoudienne

Crédit: DR.

Avec ses 3641 cas enregistrés positifs au coronavirus, l’Arabie saoudite est le pays arabe où l’on recense le plus de contaminés au covid-19. Un virus qui fait des victimes jusque dans la famille royale.

On dit que élites mondialisées sont les premières victimes visées par le coronavirus. Cela semble être également le cas chez la puissante famille royale saoudienne. Celle-ci, composée de quelque 20.000 membres, a été frappée de plein fouet par la pandémie, indique le quotidien américain The New York Times.

L’on dénombrerait jusqu’à 150 princes et princesses contaminés par le covid-19. Le plus éminent d’entre eux, le gouverneur de la province de Riyad Fayçal Ben Bandar, serait actuellement en soins intensifs, rapporte le quotidien new yorkais.

 

Lire aussi: Coronavirus: les principaux points de la déclaration du ministère de la Santé

 

Pour palier les conséquences de ce grand nombre de cas enregistrés au sein de la famille royale, l’hôpital roi Fayçal qui soigne les membre de la famille Al Saoud se prépare à élargir sa capacité d’accueil à 500 lits.

La forte mobilité des membres de la faille royale saoudienne à travers le monde a participé à la propagation de la pandémie en son sein, estime le quotidien américain. « Beaucoup d’entre eux voyagent régulièrement en Europe, et ont ainsi pu rapporter le virus », souligne le journal.

Le roi Salmane, ainsi que le puissant prince héritier Mohamed Ben Salmane, se trouvent néanmoins loin de la capitale du pays. Le monarque, âgé de 84 ans, s’est confiné dans un palais près de Dejeddah, sur la mer Rouge, tandis que son fils se serait retiré «avec une poignée de ministre» sur la côté nord-ouest du pays.