France: déjà un manque à gagner de 400 M d’euros pour la SNCF à cause des grèves

77
.DR

La grève contre la réforme des retraites qui perturbe fortement le trafic ferroviaire depuis le 5 décembre a déjà occasionné un manque à gagner de 400 millions d’euros à la SNCF, a déclaré son patron Jean-Pierre Farandou dans un entretien au Monde mardi.

« Le conflit n’est pas terminé, et il est encore trop tôt pour faire le bilan complet » mais « au bout de vingt jours, on est à 400 millions d’euros de chiffre d’affaires qui n’aura pas été réalisé dans la période », a indiqué Farandou.

« C’est déjà une somme considérable. Les comptes 2019 seront fortement impactés par ce conflit, d’autant plus qu’on n’est pas encore au bout du décompte des conséquences économiques », a-t-il prévenu.

La SNCF avait réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 33,3 milliards d’euros, estimant l’impact de la longue grève du printemps contre la réforme ferroviaire à près de 900 millions.