Espagne: en deux ans, le nombre de migrants illégaux marocains s'est multiplié par huit

48
Credits: DR

En deux ans, le nombre de migrants marocains en rejoint illégalement l’Espagne s’est multiplié par huit. A la fin du mois d’octobre dernier, 10860 d’entre eux avaient atterri sur les côtes espagnoles, contre 1310 en 2016.
Ces chiffres ont été révélés par le ministère de l’intérieur espagnol tel que le rapporte le site espagnol Diarodesevilla. Selon cette source, environ 90% des 10 816 migrants marocains arrivés en Espagne l’ont fait par voie maritime jusqu’en Andalousie et le reste jusqu’aux îles Canaries. Quelques-uns seraient par ailleurs rentrés à Ceuta et à Melilla, où ils auraient demandé l’asile.
Il est à noter que le nombre, révélé par l’Intérieur espagnol, de Marocains arrivés irrégulièrement en Espagne, serait en deçà de la réalité. Les migrants marocains échappent souvent aux forces de l’ordre, craignant d’être placés dans des centres de détention pour immigrés ou expulsés et donc plusieurs d’entre eux n’ont toujours pas été recensés.
Et si la migration clandestine des Marocains vers l’Espagne a augmenté ces dernières années, le nombre de retours vers leur pays a lui diminué, selon les données de l’Intérieur. En 2014, les expulsions étaient de 3 127, puis ont baissé à 1489 de janvier à octobre de cette année. La baisse des retours, qui ne peuvent être effectués que par voie terrestre, est en partie due à l’augmentation du nombre de mineurs migrants, qui ne peuvent pas être rapatriés.
Le nombre des migrants marocains en Espagne risque par ailleurs de s’élever dans les années à venir. Un sondage réalisé par l’institut Gallup à l’occasion de la signature cette semaine à Marrakech du pacte sur les migrations indique que 29% des jeunes Marocains souhaitent émigrer. Un pourcentage élevé, mais qui reste minime par rapport aux voisins du Maroc, l’Algérie et la Tunisie, où il est de 44%.