Covid-19: le patron de l’OMS en quarantaine

691
Crédit: AFP.

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé dimanche soir qu’il s’était placé en quarantaine après avoir été en contact avec une personne testée positive au Covid-19, précisant qu’il n’avait pas de symptôme.

« J’ai été identifié comme un contact de quelqu’un qui a été testé positif au Covid-19. Je vais bien et suis sans symptôme mais je vais me placer en quarantaine les jours qui viennent, en ligne avec les protocoles de l’OMS, et travailler à la maison », a tweeté Tedros Adhanom Ghebreyesus.

« Il est extrêmement important que nous nous conformions tous aux directives sanitaires. C’est ainsi que nous briserons les chaînes de transmission du #COVID19, supprimerons le virus et protégerons les systèmes de santé », a-t-il ajouté.

M. Tedros a été en première ligne des initiatives de l’agence de santé des Nations unies pour lutter contre la pandémie, qui a coûté la vie à près de 1,2 million de personnes et infecté plus de 46 millions de personnes dans le monde depuis que le nouveau coronavirus est apparu en Chine fin 2019.

 

Lire aussi: Covid-19: la Russie a soumis son vaccin pour préqualification à l’OMS

 

Début octobre, il avait vigoureusement défendu le travail réalisé par l’organisation, accusée notamment par le président américain Donald Trump d’incompétence dans sa gestion de la pandémie.

L’ancien ministre éthiopien de la Santé et des Affaires étrangères, âgé de 55 ans, a répété pendant des mois que chaque personne avait un rôle à jouer dans l’arrêt de la propagation du virus.

– Etat d’urgence à Genève –

L’OMS exhorte tout le monde à faire attention au lavage des mains, au port du masque et à la distanciation physique, tout en appelant les autorités à travailler pour détecter, isoler, tester et soigner les cas de contamination, puis tracer et mettre en quarantaine préventive leurs contacts.

Le fait que M. Tedros lui-même ait été contraint de se mettre en quarantaine en raison d’une éventuelle exposition au virus pourrait entraîner de nouvelles attaques contre l’OMS et les mesures qu’elle recommande.

 

Lire aussi: Virus: l’OMS redoute deux millions de morts, appels à un accès libre aux vaccins

 

Des mouvements de colère apparaissent dans plusieurs pays européens à mesure que le Vieux Continent adopte des restrictions allant jusqu’au confinement pour tenter de juguler la deuxième vague épidémique. Plus de 279.000 personnes sont mortes du Covid-19 en Europe.

Genève, où l’OMS a son siège social, a déclaré dimanche un nouvel état d’urgence et affirmé que la ville irait au-delà des mesures nationales suisses, en fermant tous les bars, restaurants et magasins non essentiels.

Les autorités de la région, qui compte environ 500.000 habitants, ont déclaré que les nouvelles mesures étaient nécessaires en raison de la flambée des cas – avec plus de 1000 tests quotidiens positifs ces derniers jours – et de l’augmentation du nombre de patients atteints de Covid-19 dans les hôpitaux et les unités de soins d’urgence de Genève.