Coronavirus : le point sur la pandémie dans le monde

355
DR.

Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

–  Nouveaux couvre-feux en France –

Face à une circulation du virus « extrêmement élevée » en France, le Premier ministre Jean Castex a annoncé une extension du couvre-feu nocturne (21H00 à 06H00), qui concernera à partir de samedi 46 millions de personnes à Paris et dans les principales villes, soit les deux tiers de la population, pour six semaines.

La situation sanitaire continue de se dégrader en France avec 41.622 nouveaux cas de Covid-19 enregistrés en 24 heures, soit 15.000 de plus que la veille, un nouveau record.

– … et dans deux régions d’Italie –

La Lombardie, région septentrionnale la plus touchée par la pandémie, et la Campanie, au sud, où se trouve Naples, se préparent à mettre en place des couvre-feux, la première à partir de jeudi 23H00 locales et la seconde à partir de vendredi même heure.

– Situation « très grave » en Allemagne… –

« La situation est devenue globalement très grave », s’est alarmé le président de l’institut de veille sanitaire allemand Robert Koch pour qui le virus pourrait « se propager de manière incontrôlée », si rien n’était fait.

Cet avertissement intervient alors que le pays a enregistré un nouveau record de contaminations, avec 11.287 cas supplémentaires en 24 heures.

Parmi les nouveaux contaminés figure le ministre de la Santé, Jens Spahn, qui s’est mis en quarantaine mercredi. Cette figure clé du gouvernement d’Angela Merkel est le premier de ses ministres officiellement infecté.

– … et « grave » en Croatie –

La situation sanitaire est « grave » en Croatie, a prévenu le gouvernement, dénonçant les « comportements irresponsables » dans le pays balkanique de 4,2 millions d’habitants qui a recensé un nouveau record quotidien de contaminations, avec 1.563 cas supplémentaires.

En Bosnie voisine, premier pays des Balkans occidentaux à franchir la barre des 1.000 décès cette semaine, la situation s’est également aggravée ces derniers jours.

– Record de cas au Danemark –

Le Danemark a enregistré jeudi un record de 760 nouveaux cas quotidiens de Covid-19, tandis que le gouvernement envisage de durcir les restrictions si la courbe ne s’inverse pas d’ici « deux ou trois jours ».

 

Lire aussi: Coronavirus au Maroc: nouveau record avec 4.151 nouveaux cas, 2011 dans la région de Casablanca

 

En Suède voisine, les autorités sanitaires ont elles enregistré jeudi 1.614 nouveaux cas de Covid-19 ces dernières 24 heures, le chiffre le plus élevé depuis juin.

– Plus de 1,13 million de morts –

La pandémie a fait au moins 1,13 million de morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi.

Plus de 41,3 millions de cas de contamination ont été diagnostiqués, dont près de 28,3 millions sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 222.220 morts, suivis par le Brésil (155.403 morts), l’Inde (116.616), le Mexique (87.415) et le Royaume-Uni (44.158).

– Irlande et Pays de Galles reconfinent –

Les Irlandais sont assignés à résidence pour six semaines depuis mercredi minuit (23H00 GMT) mais les écoles resteront ouvertes. Les commerces non essentiels fermeront et les habitants ne pourront sortir de chez eux pour faire de l’exercice que dans un rayon de cinq kilomètres, sous peine d’amendes.

Le Pays de Galles sera à son tour confiné vendredi pour deux semaines.

– Confinement partiel pour les Tchèques –

La République tchèque impose des restrictions aux déplacements des personnes et tous les points de vente, à l’exception des magasins d’alimentation et des pharmacies, sont fermés à compter de ce jeudi, jusqu’au 3 novembre.

– Décès d’un volontaire des tests d’un vaccin –

Un volontaire ayant participé aux tests du vaccin élaboré par l’université d’Oxford contre le Covid-19 est mort au Brésil, selon des sources officielles qui n’ont pas précisé s’il avait reçu le vaccin ou un placebo.

Oxford a assuré que la phase 3 des tests allait se poursuivre, un comité indépendant ayant conclu qu’ils ne présentaient pas de risque pour la santé des volontaires.